« Ça me va bien les grandes foules! » –Simon Kean

« Ça me va bien les grandes foules! » –Simon Kean

Simon Kean a couché Alexis Santos au 8e round pour demeurer invaincu.

Crédit photo : (Photo l'Hebdo du St-Maurice Patrick Vaillancourt)

BOXE. Le Grizzli de Trois-Rivières Simon Kean (13-0, 12 K.-O) avait promis de coucher Alexis Santos (18-3, 15 K.-O.) et de gagner par K.-O. et il a tenu promesse devant plus de 3500 amateurs réunis au Centre Gervais auto de Shawinigan pour le grand retour de la boxe professionnelle présenté par les Cataractes et Eye of the Tiger Management.

Pour la majeure partie du combat, Simon Kean tenait son adversaire à distance avec son jab, mais tel un pitbull, Alexis Santos fonçait sur Kean sans avoir peur.

C’est au 6e round que le Grizzli a sévèrement touché l’Américain, en lui faisant visiter le tapis à deux reprises. À ce moment, le Trifluvien croyait avoir gagné, il levait les bras au ciel en signe de victoire. Santos est toutefois revenu fort au septième engament.

C’est au 8e round que Kean a fini le travail en couchant son adversaire qui ne s’est jamais relevé avant le compte de 10.

«Je suis content, même si je m’attendais à ce que ce soit plus rapide. Je m’attendais à ce qu’il charge plus. Je suis resté patient. Dans les derniers rounds, je voulais gérer mon énergie. Au 8e round, je voyais que j’avais encore de l’énergie et mon entraîneur m’a dit de me faire confiance», analyse Simon Kean au terme du combat.

Le Grizzli dit avoir été surpris par l’arrogance de Santos. Selon le Québécois, Santos voulait l’intimider.

Comment a-t-il trouvé la foule animée au Centre Gervais auto? «La foule c’était nice. J’ai adoré la foule et de sentir les gens derrière moi. Ça ne m’a pas mis de pression supplémentaire. J’ai aimé ça et j’étais à l’aise. Il y avait 3500 personnes, mais je suis prêt pour 25 000. Que ce soit à Montréal, Shawinigan, ou même La Tuque s’il faut. Ça me va bien les grandes foules et j’aime ça.»

Le promoteur d’Eye of the Tiger Management a évoqué la possibilité d’un combat en avril pour son protégé, mais d’abord le clan Kean désire savourer la victoire. Est-ce possible un retour à Shawinigan? «Pourquoi pas? Le résultat a été merveilleux. Ça ne pouvait pas être mieux et c’est au-delà de mes attentes. On ne savait pas à quoi s’attendre en venant à Shawinigan, mais ça bien cliqué avec le président des cataractes Roger Lavergne. Je suis fier parce que les gens ont adopté l’événement en Mauricie. Les gens en ont eu pour leur argent, et c’est ce qu’on avait promis», exprime Camil Estephan.

Les autres combats

Tous les boxeurs québécois de l’Équipe d’Eye of the Tiger Management ont remporté leur duel.

Steven Butler a été expéditif en passant le K.-O. dès le premier round à Uriel Gonzalez.

Mathieu Germain a aussi gagné par K.-O. contre Cam O’Connell.

François Pratte

Du côté de l’autre boxeur de Trois-Rivières, François Pratte, il l’a emporté par décision unanime contre Daniel Cruz pour demeurer invaincu (6-0) lors de son premier duel de 6 rounds.

François Pratte

«C’était le plus gros défi de ma carrière professionnelle, et comme c’était mon premier 6 rounds, j’ai dû gérer mes énergies. Mes entraîneurs m’ont dit de faire attention au départ et de revenir avec mon jab. Ç’a bien été, je me sentais en contrôle du début à la fin. Ça fait chaud au cœur de gagner dans sa région devant des amis. Je suis rentré avec un gilet des Cataractes pour montrer que je suis un petit gars de la place. Je pense que les gens ont apprécié et je les sentais derrière moi.»

Un président comblé

Un des hommes le plus heureux samedi soir était sans doute le président des Cataractes Roger Lavergne. «Le message qu’on envoie, c’est qu’on peut faire de beaux événements à Shawinigan. On a un amphithéâtre parfait pour ça. Ça faisait longtemps qu’on n’avait pas présenté de la boxe et les gens ont répondu présents. Je suis très fier et je flotte. Mais je suis surtout content de voir que les gens ont passé une belle soirée.»

Le maire Angers félicite les organisateurs

Le maire Michel Angers était aux premières loges pour assister au gala. Est-ce que le maire est un amateur de boxe? «J’aime le sport avant tout. Je trouve que les athlètes sont très courageux. J’admire surtout la forme physique des athlètes. J’aime que ça se rendre à la limite pour voir un gagnant aux points. C’est certain que comme l’événement est à Shawinigan, je ne voulais pas manquer ça. C’est formidable de voir le Centre Gervais auto transformé de cette façon. Il y a du monde partout et c’est une belle réponse des gens de la Mauricie et de Shawinigan. Chapeau à Roger Lavergne et son équipe!»

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "« Ça me va bien les grandes foules! » –Simon Kean"

avatar
Daniel Ricard
Invité
Daniel Ricard

J ai bien aimer les combats sauf celui de simon kean qui etait distrait par la foule , d ailleurs sont coach le lui disait a tout les ronds de garder le focus sur le combat .il ne faisait que repousser son adversaire , prise de lutte , bras allonger , retenait , il a ete chanceux il semblait avoir peur m attendaita vraiment plus de combativite il etait 2 fous plus gros et grand et c est lui qui reculait.