Carrément PANDA: une campagne qui ouvre sur le monde

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Carrément PANDA: une campagne qui ouvre sur le monde
Une soixantaine de personnes ont assisté au vernissage le 21 novembre dernier. Rappelons que «PANDA» est l’acronyme de «Population Accueillante des Nouveaux Arrivants D’ici et d’Ailleurs» en plus de représenter cet animal qui est noir, qui est blanc, qui vient d’ailleurs et que tout le monde aime. (Photo : Instants d'eux)

DIVERSITÉ. Citée en exemple au Québec pour son caractère innovateur en matière de sensibilisation à la diversité culturelle, la 5e campagne Shawinigan, carrément PANDA! a pris son envol avec le dévoilement de l’exposition Gens d’ici, culture d’ailleurs mettant en vedette une quinzaine d’individus et de familles qui se sont établis ici dans la dernière année.

Présentée en première au 462 Tamarac, cette exposition sera diffusée en différents endroits au cours des prochains mois. Chaque photo est accompagnée de l’histoire de ces nouveaux arrivants, qui raconte entre autres les raisons pour lesquelles ils ont choisi de s’établir à Shawinigan et ce qu’ils y apprécient le plus. De l’information sur des mythes entourant l’immigration vient compléter l’exposition.

«Le but de l’exposition est de présenter les nouveaux arrivants afin que la population ait envie d’aller à leur rencontre. Chaque personne a une histoire différente et nous invitons les Shawiniganais à s’intéresser à ceux qui ont choisi de s’établir ici et qui enrichissent notre communauté au quotidien», a souligné la directrice du SANA (Service d’accueil aux nouveaux arrivants) de Shawinigan, Marie-Claude Brûlé.

Depuis les cinq dernières années, l’organisme a accueilli environ 500 nouveaux arrivants issus d’une soixantaine de nationalités.  «C’est environ une centaine par année, poursuit Marie-Claude Brûlé. Ils arrivent quelquefois directement de leur pays, d’autres fois des grands centres comme Montréal. Ils ont majoritairement décroché un emploi avant même d’arriver, contribuent à la croissance économique de la ville, notamment dans le secteur des nouvelles technologies.»

Les photos de l’exposition se retrouveront également sur des autobus de la Régie de transport en commun de Shawinigan (RTCS) pendant 30 semaines, ainsi qu’au cinéma Biermans avant le début des représentations des mois de décembre à mars. La Ville s’affichera également en arborant la bannière «Shawinigan, carrément PANDA!» sur la façade de l’hôtel de ville.

Le SANA de Shawinigan a profité du lancement de la campagne pour lancer officiellement deux nouveaux projets porteurs, soit la mise en place d’une cellule de femmes constituée de nouvelles arrivantes et de Shawiniganaises d’origine, ainsi que la mise en place d’une structure de jumelage entre des nouveaux arrivants et des Shawiniganais.

Une exposition itinérante

  • Novembre à janvier 2019 : Différents commerces de Shawinigan
  • 23 janvier 2020 : Auberge Gouverneur lors du bilan du maire
  • Fin-janvier début-février 2020 : Bibliothèque Hélène B.-Beauséjour (Grand-Mère)
  • Février 2020: Bibliothèque Bruno-Sigmen (Shawinigan-Sud)
  • Mars 2020 : Microbrasserie Trou du diable – pub
  • Avril-mai 2020 : Librairie Poirier Shawinigan
  • Juin à octobre 2020 : Foyer du Centre des arts de Shawinigan
  • Début novembre : Cocktail du gala de la Chambre de commerce et d’industrie de Shawinigan (CCIS)
  • Novembre : Cégep de Shawinigan
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des