Cataractes: les espoirs de séries éliminatoires diminuent

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Cataractes: les espoirs de séries éliminatoires diminuent

LHJMQ. Une autre lourde commande attendait les Cataractes ce dimanche alors que les Remparts, qui surfaient sur une séquence de 5-0-1, débarquaient au Centre Gervais Auto. Les trois buts visiteurs au premier tiers ont fait la différence, alors que Québec l’a emporté 5 à 0.

Les Cataractes se retrouvaient à 7 points d’une place en séries, et la tâche est devenue quasi-impossible avec les deux revers subis ce week-end.

Les hommes de Daniel Renaud n’ont pas mal paru sur la patinoire au premier vingt, dominant 15 à 9 au chapitre des tirs au but.

Les Remparts ont fait mal aux Cats, par contre, en inscrivant 3 buts sans riposte. Pierrick Dubé a d’abord ouvert la marque dès la 5e minute de jeu. Matthew Boucher et Louis-Filip Côté ont à leur tour déjoué Mathieu Bellemare pour se forger une avance de 3 à 0.

Pascal Laberge est venu jeter une douche d’eau froide sur les 3694 spectateurs en battant Bellemare dès la deuxième minute de jeu de la période médiane.

Aucun Shawiniganais n’est venu à bout de Dereck Baribeau, fort de 23 arrêts après 40 minutes de jeu.

Les visiteurs ont ajouté un cinquième but en troisième période alors que Gregor MacLeod et Benjamin Gagné se sont amenés en situation de 2 contre 1. Gagné n’a eu qu’à pousser le disque derrière la ligne rouge sur le jeu.

MacLeod récoltait sa 4e passe de la rencontre.

Antoine Samuel, ancien cerbère des Cats et du Drakkar, agissait à titre de gardien auxiliaire du côté des Remparts.

«On a bien joué ce soir. Dereck (Baribeau) a été très solide et offensivement, nous avions une certaine touche. Disons que nous aurions pu faire mieux défensivement», a commenté Philippe Boucher, pilote des Remparts.

«On a vécu beaucoup d’émotions face à Blainville, même que certains de nos gars n’auraient peut-être pas dû jouer (ce soir) à ce stade-ci de la saison. Mais on s’en est bien sorti!»

Et du côté des Cats…

«On a fini la soirée avec 32 lancers et l’effort était là. Nous avons beaucoup de difficultés à capitaliser sur nos chances de marquer, et est-ce que ça vient jouer sur le mental? Peut-être, oui», a pour sa part expliqué Daniel Renaud, entraîneur-chef des Cats.

«L’opportunisme a eu un gros mot à dire ce soir, et je dirais même plus, l’opportunisme a eu un gros mot dans la dernière séquence. Nous devons aller chercher 7 points. C’est une montagne à surmonter et ça commence dès mercredi.»

Prochain match

Les Cataractes évolueront de nouveau à domicile ce mercredi alors que le Drakkar de Baie-Comeau sera de passage. Ils ont franchi, ce soir, le cap des 100 000 spectateurs cette saison.

  • Photo (s) Jonathan Cossette
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires