Un centre de transbordement ferroviaire dans la mire

Un centre de transbordement ferroviaire dans la mire

Le centre de transbordement ferroviaire serait situé dans le parc industriel de la MRC de Mékinac.

Crédit photo : Hebdp du St-Maurice

La MRC Mékinac aimerait mettre le projet sur les rails en 2018

ÉCONOMIE. La MRC de Mékinac projette d’aménager un centre de transbordement ferroviaire dans le parc industriel régional situé à Saint-Tite. Le projet estimé à 1,8M$ pourrait voir le jour en 2018 avec l’implication de différents partenaires, privés et publics

«Nous souhaitons offrir un service de transbordement à toute entreprise qui voudrait l’utiliser pour du transport de matériel ou de produits par train», indique le préfet de la MRC de Mékinac, Bernard Thomson.

Dans son budget pour l’année 2018, adopté le 22 novembre dernier, la MRC de Mékinac a ainsi prévu un montant de près de 450 000$ en vue de ce projet.

La MRC de Mékinac serait d’ailleurs en discussion avec Développement économique Canada, ainsi qu’avec d’autres partenaires privés œuvrant notamment dans l’industrie forestière.

«Nous souhaitons pouvoir concrétiser le projet cet été», confie-t-il. «Nous sommes en démarches pour finaliser les ententes. Tout le monde veut aller de l’avant, c’est un peu plus long parce que nous devons répondre à des normes gouvernementales provinciales et fédérales», indique-t-il.

Faciliter le transport par train

Présentement, les entreprises de la MRC de Mékinac qui souhaitent recevoir ou expédier de la marchandise par train doivent se rendre à Shawinigan, où le site est en très forte demande. Les entreprises fonctionnent également par transport routier.

La construction d’un centre de transbordement directement à Saint-Tite faciliterait le chargement et le déchargement des trains par les entreprises du territoire. «On ne voit pas comment elles pourraient se passer de ça. Je pense entre autres à Xylo Carbone ou aux autres entreprises du parc industriel régional également, comme Aliksir», indique M. Thompson.

«Il y a des aménagements à faire pour répondre aux normes du Canadien National (CN), parce que nous avons à négocier avec eux pour les horaires, le transport, tout ça», précise également M. Thomson.

D’autres détails concernant ce projet devraient être dévoilés dans les prochaines semaines.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar