Cérémonie de reconnaissance à la SQ de Shawinigan

Par superadmin

Cinq policiers du poste de la Ville de Shawinigan et six partenaires civils ont été honorés récemment par l’état-major de la Sûreté du Québec du district de la Mauricie et du Centre-du-Québec.

L’agente Martine Proulx a reçu un prix de reconnaissance pour son engagement professionnel dans la sphère patrouilleur. En plus de la qualité de service qu’elle offre, l’agente Proulx a su résoudre de nombreux dossiers relatifs aux établissements licenciés faisant en sorte de diminuer les tenanciers qui dérogent aux règles. De plus, elle a implanté le projet de patrouille à vélo.

L’agente Proulx est reconnue pour son habileté à communiquer et son ouverture à la nouveauté. Sa réussite et son succès sont attribuables en grande partie à la qualité de service qu’elle offre et à son entière implication, exerçant ainsi une influence positive sur ses pairs.

Les sergents Gilles Blais, Claude Jr Harvey, Dominic Ricard et Yan St-Arnaud qui étaient tous agents-patrouilleurs au poste de la ville de Shawinigan, ont été promus à titre de sergent-enquêteur à ce même poste.

Un prix de reconnaissance dans la catégorie implication communautaire pour un retraité a été remis à Jacques St-Onge, autrefois Caporal au Service de renseignement à Montréal et au Quartier général de notre district. Humble, dévoué et à l’écoute des autres, M. St-Onge s’est impliqué bénévolement dans divers organismes.

Dans la catégorie partenaire communautaire, une mention a été remise à Patrick Lalime, ancien gardien de but de la Ligne nationale de hockey, à sa conjointe Marie-Hélène Larocque ainsi qu’à Jean Nadeau et France Brisson, propriétaires de la rôtisserie Saint-Hubert de Shawinigan.

Ces quatre personnes se sont démarquées depuis la création du tournoi de golf du poste de la Ville de Shawinigan. La Sûreté du Québec veut souligner leur apport significatif au succès de cette activité de levée de fonds des six dernières années Plus de 86 000$ a été amassé et remis notamment à l’organisme prévention suicide, au Fond Jean-Pierre-Petit, à l’organisme Rêve d’enfant ainsi qu’au centre de santé et de services sociaux de l’Énergie.

Enfin, Emmanuel Blondin a reçu un prix reconnaissance dans la catégorie partenaire communautaire pour son travail comme intervenant à l’organisme de justice alternative Volte Face qui œuvre sur le territoire de la Mauricie.

Il intervient auprès des jeunes autant au plan de la prévention en milieu scolaire qu’en offrant des ateliers portant sur l’intimidation, la cyber intimidation, la violence et les drogues. Son côté innovateur, sa qualité d’organisateur et sa polyvalence sont reconnus par les policiers intervenant en milieu scolaire et par les divers partenaires dans le milieu.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des