CHSLD Laflèche: «Nous allons livrer une bataille sans merci à ce virus-là» – Gilles Hudon

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
CHSLD Laflèche: «Nous allons livrer une bataille sans merci à ce virus-là» – Gilles Hudon
(Photo : Archives L'Hebdo)

COVID-19. Le CIUSSS MCQ mettra en place à compter de dimanche une série de mesures au CHSLD Laflèche pour freiner la propagation du COVID-19 qui a déjà causé 20 décès, le plus élevé au Québec dans un même établissement.  

Dans son bilan livré ce jeudi 9 avril, le CIUSSS a annoncé que 91 résidents (+43 par rapport à mercredi) et 52 employés (+4 par rapport à mercredi) du CHSLD Laflèche sont désormais contaminés. L’importante augmentation s’explique selon le CIUSSS par une inclusion des personnes asymptomatiques dont les résultats se sont avérés positifs au cours des derniers jours, mais qui n’avaient pas été incluses au portrait.

Parmi les mesures annoncées, le CIUSSS a indiqué que de 70 employés affectés au site pour 154 résidents, il y en aura 72 à compter de dimanche pour  118 personnes. «Ça représente une augmentation de 15% de la présence auprès des résidents», a illustré Gilles Hudon, président-directeur général adjoint au CIUSSS MCQ.

Conscient que cette période est une source de stress sans précédent pour les résidents et leur famille ainsi que le personnel, le CIUSSS a également annoncé d’autres actions. Du personnel de d’autres établissements de santé viendront travailler au CHSLD Laflèche pour diminuer le temps de travail supplémentaire qui surcharge les employés actuellement. «On va venir renforcer les équipes de Laflèche», a promis le gestionnaire.

Une personne du département de Ressources humaines sera dédiée à temps plein au centre d’hébergement de Shawinigan afin de préparer les horaires du personnel une semaine à l’avance. Le CIUSSS espère ainsi diminuer l’insécurité des employés qui connaissent actuellement leur horaire et les personnes avec qui ils travailleront à la dernière minute.

Des spécialistes en contrôle des infections seront ajoutés afin que les cinq étages de l’établissement soient constamment sécurisés autant pour les résidents que le personnel. Le CIUSSS a également conclu une entente avec la chaîne hôtelière Marineau pour que des chambres soient mises à la disposition du personnel du CHSLD à son établissement de Grand-Mère.

Le CIUSSS a également fourni une dizaine de tablettes iPad au CHSLD Laflèche afin que les familles puissent communiquer avec les résidents actuellement confinés. Avec toutes les précautions qui s’imposent, un intervenant spirituel se rendra également sur le site pour aller parler avec ceux qui en éprouvent le besoin. Enfin, Gilles Hudon a indiqué que les familles des personnes en fin de vie actuellement dans l’établissement auront accès à eux pour les derniers instants, encore là avec des mesures de salubrité extrêmes.

Interrogé sur le fait que le CHSLD Laflèche soit le plus touché au Québec, la directrice de santé publique et responsabilité populationnelle du CIUSSS MCQ, Dre Marie-Josée Godi, a invoqué la vulnérabilité de la clientèle et le fait que les connaissances sur le virus se renouvellent constamment. «Au début de la crise, on ne parlait pas de la possibilité qu’une personne asymptômatique mais ayant le virus pouvait le transmettre», a-t-elle expliqué.

«Dès que nous avons eu connaissance d’un premier cas d’infection chez un membre de notre personnel le 19 mars, nous avons pris des mesures immédiates», s’est défendu Gilles Hudon, en parlant de division du CHSLD pour éviter la propagation, distribution de matériel de protection, mise en place de vestiaires pour se changer de vêtements, une ressource pour le soutien psychosocial du personnel, ligne de communication avec les familles des résidents pour les tenir informer, formation du personnel pour développer les habitudes de salubrité, etc.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
6 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Sacki Carignan Deschamps
Sacki Carignan Deschamps
1 année

Les aînés à sérologie négative au Covid-19 doivent être relocalisés. Tout le reste (aile d’isolation, etc.), n’aura malheureusement que peu d’effet.

C’est brutal mais, la réalité est la suivante: on interdit aux sains de sortir de ce milieu contaminé. Bref, on les conduit directement à la mort.

Après, plusieurs diront, c’est mieux ainsi, ils sont si vieux pourtant … chacun a le droit de se battre pour sa vie et chacun a le droit de mourir comme bon lui semble.

Bref, les sérologies négatives devraient pouvoir quitter les lieux sur le champ et avec l’aide nécessaire.

Roberto Calebre
Roberto Calebre
1 année

Les prélèvements ne sont pas sériques, ils sont rhino-pharyngés et le taux de faux négatifs est de l’ordre de 23%. Les faux négatifs relocalisées causeraient de nouveaux foyers d’éclosion. Vous ignorez beaucoup de paramètres fondamentaux.

Émilie Groleau
Émilie Groleau
1 année

Exactement comme il s’était produit dans les bateaux de croisière.

Alice A Bournival
Alice A Bournival
1 année

Pourquoi attendre à dimanche ? Chaque jour qui passe dans de telles conditions est un jour de trop. C’est aujourd’hui qu’il faut agir.

NORM
NORM
1 année

Mr Hudon, vous auriez dù vous réveiller à temps, il est trop tard maintenant le mal est arrivé, Ça fait deux semaines que je n’ai pas pu parler à ma mère, vous devriez vous faire remplacer par quelqu’un de plus responsable. Nous sommes très inquiets de cette situation. Vous n’avez jamais pris une bonne décision pour améliorer cette situation pour vos employés et vos personne âgés. Il est trop tard……

Jessehes
Jessehes
1 année

Est-ce que quelqu’un a deja utilise le site de teleconsultation de MaQuestionMedicale pour consulter un medecin? Pouvez-vous me donner votre avis?