Comment installer un abri de jardin?

Comment installer un abri de jardin?

Bien qu’il s’agisse généralement d’une petite construction, un cabanon de jardin ne s’installe pas n’importe comment sur une propriété. Il y a donc des éléments à considérer à l’étape de la planification afin de déterminer l’emplacement qui convient le mieux. De plus, il faut s’assurer de créer une bonne fondation où asseoir ce fameux cabanon.

Planifier l’installation

Pour choisir l’endroit où il serait le plus approprié d’effectuer l’installation d’un cabanon, il faut tenir compte de plusieurs facteurs, à commencer par le type de terrain. Il est préférable de construire un cabanon de jardin sur un terrain plat et bien drainé. Si le cabanon se retrouvait sur un bas d’une pente, alors qu’il est possible que l’eau s’accumule au sol, cela pourrait endommager la fondation.

Par ailleurs, l’emplacement du cabanon de jardin doit aussi être sélectionné en considérant des éléments comme les droits de passage, les servitudes et les services publics enfouis dans le sol. Leur accès ne doit pas être entravé. Il se peut qu’il y ait aussi d’autres obstacles pouvant nuire à l’installation d’un cabanon, comme des arbres, dont le feuillage pourrait tomber sur le toit.

Les dimensions du futur cabanon doivent également peser dans le choix d’un emplacement convenable. Il faut également s’informer quant aux limites et à l’espace de dégagement environnant indiqué par les règlements applicables. Mentionnons au passage que selon la municipalité et le zonage, un permis de construction pourrait être nécessaire.

Créer la fondation

Avant de procéder à la construction ou à l’installation d’un cabanon, il est crucial de préparer une fondation qui pourra l’accueillir et ainsi créer une base solide afin que le bâtiment ne bouge pas avec le sol ou ne soit pas endommagé par l’humidité naturelle du terrain. Tout comme pour le reste du cabanon de jardin, il est important de respecter les normes de constructions.

Trois types de fondations sont possibles pour un cabanon. Le premier consiste à déposer la fondation directement sur un sol ferme et bien drainé. La fondation est alors faite d’un cadre et de poutres en bois traité. Il est aussi possible d’utiliser des pavés de béton conçu à cet effet. Ils seront d’ailleurs moins vulnérables à la moisissure. Néanmoins, le cabanon risque d’être vulnérable aux mouvements causés par le gel et le dégel. Ce type convient surtout aux petits cabanons.

Une autre option est d’utiliser des puits de soutien en béton qui sont ancrés dans le sol, sous le point du gel. Cela prévient les déformations dues au gel. On dépose ensuite un cadre et des poutres de bois traité sur cette assise.

Pour ce qui est de la dernière méthode, il s’agit simplement de couler une dalle de béton au sol. Cela convient surtout pour les structures un peu plus grandes. Il faut aussi savoir qu’à long terme, la dalle pourrait se fissurer en raison du gel et du dégel.

Pour terminer, il ne reste plus qu’à s’assurer que cette essentielle base, quelle qu’elle soit, est au niveau pour ensuite y apposer le plancher, généralement constitué de feuilles de contreplaqué. Il sera alors enfin possible de passer à la construction ou à l’installation du cabanon.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des