– COMMENTAIRE – Pierre Le Page: le Plume Latraverse de la musique country

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

Pour le meilleur ou pour le pire, Pierre Le Page aura eu son instant de gloire dimanche soir à Tout le monde en parle.

Aux commandes de la sacro-sainte émission dominicale durant quelques minutes en fin de programme, McGilles a fait tourner quelques pièces issues de la «vague émergente indépendante» et qui se retrouveront bientôt sur un album compilation à paraître.

Après Damien Roy et son Seigneur est dans le moteur, les téléspectateurs ont eu droit au Truck d’asphalte, de Pierre Le Page. À tort, le cowboy fantaisiste a présenté Le Page comme un Acadien. McGilles – alias Dave Ouellet, un résident de Sainte-Anne-de-la-Pérade – n’avait pas à aller aussi loin puisque le chanteur country est… un Shawiniganais.

Son dernier album intitulé Direction St-Tite, sur lequel figure l’excellente pièce Hérouxville, a d’ailleurs été présenté, comme il se devait, au Festival Western de St-Tite l’automne dernier.

En entrevue à L’Hebdo il y a quelques mois, Pierre Le Page se décrivait ainsi: «Je suis comme le Plume Latraverse de la musique country. Je fais de la musique différente des autres. J’ai des origines musicales plus rock. J’aime les Beatles, The Doors, etc. Le country que je fais est puisé dans ces origines-là, ce qui en fait un country hybride.»

Difficile de juger aujourd’hui l’impact de l’extrait qui a joué hier durant quelques secondes devant près d’un million de téléspectateurs.

Certains n’aiment pas l’humour acidulé de McGilles mais le monde étant ce qu’il est, c’est peut-être le coup de pouce dont avait besoin le Shawiniganais pour sortir de l’anonymat.

Parlez-en en bien, parlez-en en mal mais parlez-en…

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des