SADC Centre-de-la-Mauricie: Catherine Adam de la s’envole pour Genève

Par _redaction shawinigan
SADC Centre-de-la-Mauricie: Catherine Adam de la s’envole pour Genève
Catherine Adam, conseillère TI à la SADC Centre-de-la-Mauricie (Photo : (Photo gracieuseté))

FORUM. Catherine Adam, conseillère TI à la SADC Centre-de-la-Mauricie, a récemment été sélectionnée par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) afin de participer à la 2e Conférence internationale de jeunes francophones (CJF) qui se tiendra à Genève, au Palais des Nations, du 17 au 19 septembre.

C’est suite à un appel à candidature ouvert à tous les jeunes âgés de 18 à 34 ans, ressortissants des États membres de l’OIF que Catherine a été choisie.

Catherine s’implique depuis plusieurs années au sein de l’OIF. Elle a participé notamment au Forum Jeunesse et emplois verts au Niger et au Sommet Rio+20 comme représentante jeunesse du Canada. À la SADC Centre-de-la-Mauricie, elle est conseillère TI et, à ce titre, elle aide les PME à mieux se positionner sur le Web. Elle a également coordonné le projet Leadership en développement durable, est membre du comité Jeunes Shawinigan inc. ainsi que du comité Jeunes Volontaires. Elle s’implique également à Centraide Mauricie et à la Fondation Interval.

La 2e Conférence internationale des jeunes francophones (CJF) portera sur le thème de l’inclusion économique et financière des jeunes. D’une durée de trois jours, elle comprendra des présentations qui seront faites en séances plénières par les participants eux-mêmes, des personnalités et des invités spéciaux, ainsi que des tables rondes, des débats et des mini-ateliers de formation. Elle prévoit également un espace d’exposition destiné aux jeunes porteurs de projets qui souhaitent présenter leurs réalisations aux autres participants ainsi qu’aux invités. C’est dans ce cadre que Catherine va y présenter les différentes initiatives jeunesse coordonnées par la SADC dont la Stratégie Jeunesse qui s’adresse aux jeunes entrepreneur-e-s âgés entre 18 et 39 ans.

Pour participer à cette conférence, Catherine devait déposer sa candidature qui était jugée notamment sur les critères suivants :

-Faire preuve de qualités avérées en leadership et en communication;

– Témoigner d’un engagement citoyen au sein de sa communauté ou de son réseau;

– Avoir une expérience, des réalisations concrètes ou des contributions significatives à partager, des solutions ou des idées à proposer, pour favoriser l’autonomisation économique et financière des jeunes francophones ou pour promouvoir les valeurs du vivre ensemble.

Pour en connaître davantage sur la conférence: www.auf.org

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires