Une certification «FOC» voit le jour

Une certification «FOC» voit le jour
Christine Ouellet, Fred Pellerin et Isabelle Héroux, fondateurs de la certification FOC. (Photo : Pier-Olivier Gagnon)

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON. C’est avec un brin d’humour et d’autodérision que Fred Pellerin, Isabelle Héroux et Christine Ouellet ont dévoilé, lors des derniers jours, un label qui servira à reconnaître et mettre en valeur les créations propres à Saint-Élie-de-Caxton.

Cette municipalité très créative trouve encore une fois le moyen de se démarquer des autres en lançant la nouvelle appellation FOC qui désigne «Fabrication d’Origine Caxtonienne».

Ainsi, des produits bruts ou transformés, des œuvres d’art ou des services réalisés selon un savoir-faire «propre au Caxton» seront certifiés FOC. «Le Caxton se démarque de plusieurs façons et on voulait faire ressortir ça avec un sceau officiel. C’est une certification et une appellation qui vient avec son sourire, mais il y a aussi une partie sérieuse qui concerne la mise en valeur des produits, des services ou des œuvres de Saint-Élie. On zigonne là-dessus depuis plus d’un an», explique Fred Pellerin, porte-parole et membre du comité FOC.

La certification possède son logo qui sera apposé sur les emballages des produits reconnus. Plusieurs outils de promotion à l’image de cette reconnaissance seront aussi disponibles chez les artistes, artisans et commerçants de Saint-Élie-de-Caxton.

Pour qu’un produit ou service soit certifié, ce dernier doit respecter des critères, dont le fait que le producteur doit avoir à cœur le bien de la communauté, que la fabrication du produit n’ait pas justifié la maltraitance d’humains ou d’animaux et qu’il soit fabriqué et offert à Saint-Élie-de-Caxton. Malgré son aspect un peu loufoque, cette initiative citoyenne est bien encadrée, précise le comité.

«On veut nourrir la fierté et l’appartenance des gens d’ici»

– Fred Pellerin

Pour l’instant, une dizaine de produits ou services ont été certifiés. On note parmi eux le gâteau à la mandarine de Josée Beaudoin de Chez Elle, le cimeterre dragon d’Ateliers Nemesis, le cœur mosaïque de la joaillière Judith Picard, la tente Alaskan de Guy Hébert de A.T.U.K, le sel aux herbes de Michelle Beauregard, les jardinières de tomates cerises des Serres Serge Dupuis, les baguettes de pain de Vincent Vogelé de la Boulangerie Croûte que Croûte, les tasses du potier Sébastien Houle et les enfants de Saint-Élie. Deux services sont également certifiés, soit le pelletage de Rocker et l’igloo de bois du Rond-Coin.

«L’objectif c’est de reconnaître la qualité des produits et des services offerts à Saint-Élie-de-Caxton. On veut nourrir la fierté et l’appartenance des gens d’ici. On souhaite montrer la richesse et la diversité de ce qu’on a à Saint-Élie et on veut faire la promotion de l’achat local. De façon très joyeuse, tout le monde, tous les artistes et tous les commerçants du village ont embarqué là-dedans. C’est une belle façon d’identifier les produits qui viennent du village à l’extérieur de la région. On vient reconnaître quelque chose qui était un peu plus en dormance», révèle Fred Pellerin, lequel prévoit que des dizaines d’autres produits ou services seront certifiés au cours de l’été.

Le populaire conteur souligne que cette idée pourrait être reprise ailleurs. «Ça peut peut-être donner l’idée à d’autres villages de certifier des produits qui participent à leur définition, à leur identité et à leur unicité. Le logo peut être adapté et nous serions consentants à partager le concept», conclut-il.

«FOC-tu?»

Lors du lancement de la certification, le comité a également procédé au dévoilement du slogan «FOC-tu?» qui accompagne le projet. Ce slogan sera affiché sur des articles promotionnels mis en vente un peu partout à Saint-Élie-de-Caxton.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires