À qui appartient le Norco Team DH?

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

Histoire abracadabrante que celle du vélo volé de Jocelyn Villemure qui, bien qu’il ait été retrouvé, ne peut en reprendre possession…

Au début de 2010, ce jeune homme de 19 ans du secteur Saint-Georges-de-Champlain acquiert d’un résident de Rivière-du-Loup un vélo de compétition de marque Norco d’une valeur de 7000$.

Avec ses freins et ses amortisseurs high-tech, le modèle Team HD est la crème de la crème dans la discipline de la descente. Il est utilisé par les athlètes de haut niveau compétitionnant sur des pistes comme celles de Mont-Tremblant.

En juin de la même année, à peine a-t-il eu le temps de faire quelques pirouettes extrêmes, Jocelyn Villemure constate avec désarroi que sa dispendieuse monture, rangée négligemment sur la galerie de la maison, est disparue.

Le vol est communiqué évidemment à l’agent d’assurances qui ne consent cependant qu’à lui allouer une valeur de 3000$, expliquant qu’un vélo de haut de gamme comme celui-là aurait dû être assuré spécifiquement.

L’enquête pour retrouver le bien subtilisé se complique par le fait que le cadre du vélo de compétition n’est plus celui d’origine, ayant fait l’objet d’un rappel du fabriquant Norco. Ce faisant, son identification par un numéro de série devenait à toute fin impossible.

Aidé par sa famille, Jocelyn Villemure n’a cependant jamais abandonné les recherches en dépit du versement de 3000$ accordé par son assureur. Ses démarches l’ont souvent amené dans les boutiques ou des sites web de prêteurs sur gage. Des endroits où la marchandise volée peut être écoulée en toute discrétion.

Puis il y a quelques semaines, le jeune homme tombe finalement sur son fameux vélo dans un commerce du genre à Trois-Rivières. Cette fois-ci, impossible de se tromper: c’est bien son Norco Team DH avec ses pédales rouges qui ont été peinturés à la main et d’autres items qui avaient été rajoutés par lui le peu de temps qu’il a été en sa possession.

Le propriétaire de la boutique se montrant peu coopératif, les autorités policières sont invitées à se rendre sur les lieux. Les arguments de Jocelyn Villemure sont suffisamment persuasifs pour convaincre les policiers de ses prétentions. De son côté, le prêteur sur gage démontre lui aussi qu’il a fait les vérifications nécessaires lors du rachat du vélo et l’impossibilité pour lui de savoir qu’il s’agissait d’un bien volé.

Dans cette boutique du boulevard Saint-Maurice à Trois-Rivières, le Norco Team DH se vendait 2900$ alors qu’il avait été racheté pour 500$. Aujourd’hui, le fameux vélo se trouverait au poste de la Sûreté du Québec à Shawinigan en attendant de déterminer son propriétaire.

Mais Jocelyn Villemure a bien peu de chance de remettre la main dessus car en acceptant le dédommagement de sa compagnie d’assurance l’année dernière, c’est celle-ci qui peut aujourd’hui prétendre au titre de propriétaire… tout comme le prêteur sur gage qui aurait agi de bonne foi.

Une situation que le jeune homme et sa famille dénoncent et qu’ils qualifient d’injuste et de scandaleuse.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires