Accrocher par l’écriture

Par Antoine Tremblay

Fort satisfaits du succès qu’ils ont obtenu avec leur livre La légende luni-solaire : désordre 666 paru l’an dernier, le collectif d’élèves raccrocheurs du Centre d’apprentissage et de formation en entrepreneuriat (C.A.F.E.), Imbroglio Schproum, récidive et nous offre la suite : La légende luni-solaire : la cité de Fiacre.

«À la fin du premier projet, on ne voulait pas laisser à d’autres les idées restantes», mentionne l’un d’entre eux. C’est dans cette lancée que les jeunes sont revenus sur les bancs d’école cette année pour écrire eux-mêmes le tome 2.

«C’était clair pour moi, je ne voulais pas quitter le C.A.F.E. Je voulais rester pour l’écriture et l’entrepreneuriat», affirme une élève qui est inscrite au C.A.F.E. depuis 2008, Nelly Bonneau. Cette initiative a permis par la même occasion de prolonger les services qu’offre l’institution. En s’associant au Centre d’éducation des adultes du Saint-Maurice, les élèves se rendaient au Centre pour compléter leur quatrième secondaire et les matières de bases essentielles, puis se rendaient au C.A.F.E. en après-midi pour se consacrer à la production de leur œuvre.

S’ils avaient l’expérience d’un premier roman, cette nouvelle reliure constitue pour eux un tout nouveau défi qu’ils ont réalisé selon les critères de l’approche orientante. Plusieurs personnes ont donné aux jeunes de leur savoir pour qu’ils comprennent mieux la réalité littéraire, notamment Mme Caroline Duranleau, Mme Charlotte Lecours, Mme Geneviève Ricard et l’auteur de la région, M. Patrick Larose pour ne nommer que ceux-là.

Évidemment, ce projet n’aurait pu naître sans la collaboration de l’enseignante Marie-Andrée Shore. Les élèves n’ont pas manqué de remercier la jeune femme pour sa précieuse collaboration. «Des nuits blanches à corriger», soulignaient-ils.

Une nouveauté cette année, les élèves ont enregistré les 2 tomes sur un disque compact ainsi qu’une chanson qu’ils ont composée avec la participation de M. Benjamin Carrier. Cette initiative permettre aux personnes non voyantes ainsi que celles qui ont une difficulté de lecture de s’approprier les romans.

Par ce projet, le collectif n’a pas que développé les qualités entrepreneuriales, mais il a amélioré ses compétences en français tant à l’oral qu’à l’écrit. Une chose ressort du lot, c’est que la majorité des élèves qui ont pris la parole ont souligné à quel point ce projet leur a permis d’augmenter leur confiance en soi.

Le tome 1 s’est vendu à 328 exemplaires jusqu’à maintenant. Les élèves ambitionnent maintenant la vente de leur création avec l’impression de 400 exemplaires. La présidente de la Commission scolaire de l’Énergie, Mme Danielle Bolduc, présente pour l’occasion, a mentionné que la Commission scolaire allait acheter 100 exemplaires. Une annonce qui a réjoui les 12 auteurs.

Pour ceux et celles qui veulent se procurer les volumes, ils sont en vente au coût de 15$ pour le tome 1 et 20$ pour le tome 2 dans les librairies Clément Morin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires