Alex Dubeau dans l’attente d’un premier contrat professionnel

Par superadmin

HOCKEY. L’ancien-Cats Alex Dubeau a pris part au camp de développement du Canadien de Montréal au début du mois de juillet, mais a finalement vu l’organisation lui préférer le vétéran Eddie Pasquale. Le jeune homme de Mascouche se sent prêt à passer chez les professionnels, lui qui attend toujours sa chance.

Quelques jours après avoir disputé son dernier match junior dans l’uniforme des Wildcats de Moncton, Alex Dubeau a appris de son agent Nicolas Riopel qu’il était invité au camp de développer du bleu-banc-rouge. «J’avais été aux tests physiques de l’équipe à 17 ans, mais de passer une semaine en compagnie des dirigeants et du personnel de l’équipe, ça a été génial. Appartenir au Canadien, j’ai adoré ça. Ça a super bien été et je n’ai eu que de bons commentaires. Stéphane Waite m’a dit que j’avais été le meilleur gardien», a-t-il raconté.

Avec une bonne prestation devant les dirigeants de l’équipe, il avait toutes les chances de décrocher un premier contrat professionnel. «Je sais que Philadelphie avait démontré de l’intérêt, mais j’ai décidé d’aller à Montréal, car il y avait plus de place. L’équipe ne veut que cinq gardiens et l’organisation a finalement signé Eddie Pasquale, qui n’était même pas au camp».

Face aux Charles Hudon et Nikita Sherbak, le petit gardien s’est bien débrouillé. «Je sais que je peux jouer au niveau professionnel, mais le problème, c’est qu’il n’y a pas plus de contrats à accorder. Il reste beaucoup de temps à l’été. Sur le coup, j’ai été déçu, mais nous regardons d’autres possibilités et restons positifs. Je ne peux rien changer à la situation actuelle», a-t-il laissé tomber.

Avec quelques mois à faire avant le début de la prochaine saison, Alex Dubeau a plusieurs options sur la table. «Mon plan b est de joindre les rangs des Varsity Reds de l’Université du Nouveau-Brunswick, ce qui est une excellente option pour le programme en place. Le hockey est prioritaire et plusieurs joueurs qui sortent de là sont propulsés vers les rangs professionnels. Je ne suis pas encore prêt à aller en Europe, même si ça demeurera toujours une option. Ça reste que mon plan numéro un est de jouer professionnel l’an prochain».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires