André Pronovost sera enfin honoré…

Par superadmin

Une banderole aux couleurs du Canadien de Montréal, où l’on retrouvera le numéro 23 d’André Pronovost et les années au cours desquelles il a remporté quatre fois la Coupe Stanley (57-58-59-60) sera hissée dans les hauteurs du Centre Bionest, a appris l’Hebdo du Saint-Maurice.

Le seul shawiniganais à avoir remporté quatre Coupe Stanley (Jacques Plante étant né à Notre-Dame-du-Mont-Carmel) sera honoré tout juste avant le match du 27 février, alors que les Cataractes accueilleront le Junior de Montréal.

«Il sera reçu à l’Hôtel de Ville pour la signature du livre d’or aux alentours de 14h00. Tout juste avant le match, nous allons lui rendre hommage en relatant les principaux faits de sa carrière. On dévoilera la bannière et nous lui offrirons un présent de la part d’un commanditaire. Il mérite pleinement cet honneur», souligne Claude Massicote, l’un des initiateurs de cette soirée.

Ses anciens coéquipiers Jean-Guy Talbot, Phil Goyette et Marcel Bonin ont déjà confirmé leur présence. «Je suis un peu surpris, mais très fier d’apprendre cela. Je ne pensais pas que ça arriverait un jour. J’ai joué quatre ans à Montréal, mais j’ai toujours été un joueur ordinaire. C’est une belle reconnaissance. Ce sera un grand jour pour moi et toute ma famille», souligne André Pronovost.

Parmi les meilleurs souvenirs de l’ancien du Canadien, des Bruins de Boston, des Red Wings de Détroit et des North Stars du Minnesota, on retrouve la glorieuse époque du Tricolore.

«Mon plus beau moment en carrière est sans contredit ma première Coupe Stanley. C’est la meilleure. Je l’ai gagné en 1957, 58, 59 et 60. Quatre des cinq triomphes consécutifs du Canadien. Je me souviendrai également de mon but, en supplémentaire, lors de la demi-finale de 1958. Nous avions remporté la série et balayé Toronto en grande finale», se souvient-il.

«L’un de nos glorieux joueurs» – Réjean Houle

Le président du club des anciens Canadien, Réjean Houle ne pourra malheureusement être présent lors de la cérémonie, lui qui sera à l’extérieur du pays.

«J’aurais bien aimé y être. André Pronovost est l’un de nos glorieux joueurs de cette époque historique. Il mérite pleinement cet hommage», soutient-il.

Interrogé à savoir si Shawinigan avait attendu trop longtemps avant de souligner la carrière de cet homme qui a disputé 556 matchs dans la LNH, Réjean Houle a parlé de normalité des choses.

«C’est toujours un peu plus long pour les joueurs moins reconnus. Les membres du temple de la renommée sont toujours reconnus plus rapidement. Si tu regardes l’équipe qu’ils avaient à l’époque, les deux premiers trios sont membres du temple. Avec des gars comme Dickie Moore, Boom-Boom Geoffrion, Doug Harvey, Maurice Richard et Jean Béliveau, ce n’était pas facile de percer les deux premiers trios. C’est une belle nouvelle, il mérite bien ça», souligne cet ambassadeur du Club de hockey Canadien qui a tenu à remercier le comité organisateur de la soirée ainsi que les citoyens de Shawinigan qui assisteront à la cérémonie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires