Andrée Parent signe un essai sur Marilyn Monroe

Par superadmin

Marilyn Monroe, célébrité chouchou du cinéma et femme adulée de plusieurs découvre de nouvelles facettes de sa personnalité et de son influence dans Marilyn Monroe, une femme méconnue. Cet essai de l’auteure Andrée Parent publié aux éditions Point de Fuite dresse un portrait inédit de la populaire blonde grâce à des correspondances et des clichés exclusifs.

Un regard neuf

«Le point de départ de ce livre est tout d’abord de faire connaître de nouvelles facettes de Marilyn et de montrer aussi le lien qu’elle avait avec le Canada, ce qui, à ma connaissance, n’a jamais été fait. Ensuite, de présenter son univers intime à travers ses passions et ses intérêts», explique d’entrée de jeu Andrée Parent.

Faire une incursion dans l’univers de l’actrice, poser un regard sur certaines époques marquantes de sa vie et mettre en parallèle et en contexte l’effervescence culturelle, artistique, politique et sociale de ses actions ont aussi fait partie de la démarche de l’auteure qui a travaillé à son ouvrage sur près d’une année.

Loin de l’image sensationnaliste qu’on lui a souvent connue, Mme Parent parle de Marilyn Monroe comme d’une femme simple, généreuse et impliquée auprès de sa communauté. «Par exemple, peu savent qu’elle adorait la cuisine, l’horticulture et qu’elle a fait de grands pas pour les droits des personnes noires», mentionne l’auteure qui désire partage ses particularités avec les lecteurs au sein de son essai. «Elle portait aussi un grand intérêt pour les orphelinats, était une fan du président Lincoln et possédait plusieurs amis homosexuels», précise Mme Parent.

La sex-symbol a aussi frôlé à deux occasions le sol canadien pour des contrats de films, soit pour Niagara à Niagara Falls, ainsi que pour River of no return à Banff. «Elle s’est montrée accessible à son public à chaque fois. Elle a d’ailleurs pris le temps de poser avec des polices montées ou encore d’accorder une entrevue radio avec une station de Vancouver, par exemple», souligne l’auteur sur le fruit de ses recherches.

Les lecteurs pourront ainsi mettre la main sur 222 pages d’entretiens, de textes, de correspondances et de photos exclusives. Destiné aux passionnés du cinéma, de l’art du Mexique, de la mode ou encore de l’architecture, cet ouvrage se veut un regard neuf sur celle dont on pensait tout connaître, estime Andrée Parent qui a recueilli les témoignages de nombreuses relations ayant eu des contacts avec la célèbre blonde dont Mario Gingras, Richard Déziel et John Vachon.

Un essai et un film!

Andrée Parent a étudié en littérature et cinéma. Celle qui possède des racines un peu partout en Mauricie a participé à des collectifs littéraires et œuvré dans le domaine du cinéma et de la littérature depuis 1991. Fondatrice, conceptrice, productrice, réalisatrice, animatrice et chroniqueuse de «Les Elles de la Culture». Elle est aussi la fondatrice du premier «Festiv’Elles / Festival International de Femmes de Montréal». C’est en 2010 que la femme a acquis les Éditions Point de Fuite en 2010.

À noter qu’Andrée Parent aura un rôle dans le court métrage d’André Gaumont qui sera tourné à New York au moins de mai. L’actrice principale est Jolynn Carpenter, encore méconnue au Québec, c’est elle qui incarne Spider-Woman dans une série américaine de Marvel Comics. Le court métrage sera le premier d’une trilogie.

À noter que l’auteure sera de la programmation le 23 avril, Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, à la Médiathèque Gaétan d’Ostie au 1214, rue de la Montagne à Montréal pour rencontrer le public et parler «livres».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires