Antoine Samuel veut faire équipe avec Joël Duguay

Par superadmin

HOCKEY. Le gardien Antoine Samuel a connu sa meilleure saison en carrière l’an dernier avec les Commandeurs de Lévis et sent qu’il est prêt à faire le saut chez les Cataractes de Shawinigan, où il souhaite travailler avec l’entraîneur Joël Duguay.

Avec une moyenne de 1.86 et un pourcentage d’efficacité de .932 en 26 rencontres la saison dernière, Antoine Samuel a remporté le trophée Ken Dryden remis au meilleur cerbère du circuit midget AAA. Malgré tout, le jeune homme de Lac-Etchemin est loin de tenir les choses pour acquises. «J’arrive ici avec le titre de meilleur gardien de la dernière année, mais dans ma tête, je suis une recrue qui n’a rien à perdre, qui veut tout apprendre. Je veux me préparer à être un bon joueur junior. Je suis un gardien combatif, qui est devenu plus technique au fil des années. Je suis plus calme que par le passé, alors qu’un mauvais but me déstabilisait. J’ai beaucoup travaillé cette aspect de mon jeu», a-t-il raconté.

Plusieurs gardiens tentent actuellement de devenir l’adjoint de Marvin Cüpper. «J’essaie d’avoir la même attitude que l’an dernier, alors que j’étais nouveau et je ne m’attendais pas à faire l’équipe. J’ai plus d’expérience, mais je veux continuer de m’amuser et ne pas trop me mettre de pression, car ça peut devenir un cercle vicieux. Chaque fois que tu vas dans un camp junior, c’est une belle expérience et tu y goûtes un peu. Tu dois profiter de chaque moment et essayer que ça tourne de ton côté».

Malgré un bon départ, Samuel ne semble pas pleinement satisfait de la tournure des événements. «Jusqu’à maintenant, je n’ai pas le camp parfait que j’aurais souhaité. Si je fais l’équipe, je n’aurai que 17 ans. Je suis ici pour apprendre et je crois que j’ai énormément amélioré mon jeu au cours de la dernière année. Mon entraîneur des gardiens a été en contact avec Joël Duguay, qui nous envoyait des séquences de la Ligue nationale de hockey. Un gars comme Carey Price a été un bon exemple. Je suis bon pour visualiser et analyser ce que je vois. Ça a été super bénéfique pour ma saison».

Une belle rivalité

S’il devient le gardien numéro deux de Martin Bernard, Antoine Samuel prendra nécessairement le poste du vétéran Storm Phaneuf. «C’est plate, mais c’est le hockey. J’ai énormément de respect pour Storm et je lui souhaite d’un jour être numéro un dans le junior. C’est son objectif et je pense qu’il est prêt à assumer ce rôle. Je ne suis pas contre les autres gardiens présents au camp. Je veux prouver de quoi je suis capable aux entraîneurs».

Une belle complicité s’est installée entre Samuel et Mathieu Bellemare, deux amis qui luttent pour le même poste. «Nous avons eu de belles luttes tout au long de la saison. Il a réalisé plein de belles choses à 15 ans et c’est le gars avec lequel je me tiens le plus depuis le début du camp. Il n’y a pas de rivalité. Chacun veut faire sa place à sa façon».

S’il n’évolue pas à Shawinigan, le gardien format géant (6’02 ½, 187lbs) a déjà des plans. «Je suis au stade où je veux améliorer mon jeu. Si je ne joue pas à Shawinigan, j’irai dans le AAA ou le collégial. J’ai déjà dit aux Commandeurs de Lévis que je ne reviendrais pas. Je souhaite jouer junior majeur un jour, peu importe le chemin que je devrai prendre», a-t-il affirmé.

L’effet Joël Duguay

Si vous discutez avec Antoine Samuel, vous verrez rapidement qu’il souhaite plus que tout évoluer à Shawinigan. «Je veux jouer ici pour l’aréna, l’engouement autour de l’équipe et son futur. Il y a de bons jeunes joueurs, dont certains que j’ai pu côtoyer aux moins de 16 et 17 ans. La principale raison, c’est Joël Duguay. Ça a cliqué rapidement entre nous. J’aime la manière dont il voit les choses et je sens qu’il peut m’amener à un autre niveau».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires