Bilan du dépisteur-chef Alain Bissonnette

Par superadmin

HOCKEY. Le dépisteur-chef Alain Bissonnette a passé la dernière année sur la route à la recherche des meilleurs espoirs disponibles pour les Cataractes de Shawinigan. L’Hebdo du Saint-Maurice l’a rencontré au terme de la séance de sélection 2015, afin de discuter de sa journée de travail au Palais des sports de Sherbrooke.

Jocktan Chainey, défenseur, Trois-Rivières, 1re ronde, 14e

«C’est un défenseur que j’apprécie depuis longtemps. Il vient de mon coin et je le connais depuis plusieurs années. Il a une excellente prise de décision avec la rondelle. Il ne met jamais ses attaquants dans le trouble. Éventuellement, il jouera plusieurs minutes pour nous. C’est une surprise pour moi qu’il ait glissé au 14e rang».

Zachary Bouthillier, gardien, Antoine-Girouard, 2e ronde, 23e

«Il n’a pas connu une saison facile. Sa première qualité est d’être un gardien combatif, qui n’abandonne jamais. Il est encore loin d’être à maturité physiquement, mais ses parents sont grands. Il a encore besoin de millage, mais il possède beaucoup d’aptitudes».

Mikhail Denisov, gardien, Boston Jr., 2e ronde, 36e

«J’aime les gardiens qui viennent d’Europe. De plus en plus viennent en Amérique du Nord pour leur hockey mineur. Mikhail a un style finlandais, très compact. Il lui reste à s’adapter au niveau junior, mais il viendra compétitionner pour un poste au prochain camp».

Tommy Cardinal, attaquant, Lévis, 3e ronde, 49e

«Je m’ennuyais d’Alexandre Grand-Maison. C’est le même genre de joueur, mais plus rapide. Il faut parfois un peu le ramener sur terre dans le feu de l’action. Il est excessivement rapide».

Jérémy Fortin, attaquant, Jonquière, 5e ronde, 82e

«Il a commencé la saison sur le quatrième trio de son équipe et graduellement, il a eu de plus en plus de responsabilités. C’est un attaquant qui est efficace dans les trois zones et est hyperresponsable. Il aime s’appliquer sur les petits détails. En entrevue, il est l’un des joueurs les plus consciencieux que j’ai vus. Il connaissait bien chaque facette qu’il devait améliorer».

Simon Benoit, défenseur, Laval-Montréal, 8e ronde, 129e

«C’est un coup de cœur. Il a augmenté en confiance toute la saison. Il est parti de la dernière paire défensive de Laval-Montréal jusqu’à la première en fin de saison. Il doit être un petit peu plus physique, mais il a tous les outils pour jouer junior majeur un jour».

Ryan Ricketts, attaquant, Central Ice Park, 8e ronde, 141e

«C’est un gars qui a beaucoup d’habiletés et qui est rapide. Il a peut-être un petit moins de bagage comme il vient de Terre-Neuve, mais ses outils sont intéressants».

James Orr, défenseur, Lac-St-Louis, 8e ronde, 144e

«Nous connaissons ses intentions et nous allons le laisser aller voir ce que c’est d’évoluer dans un collège américain, mais notre porte sera toujours ouverte. C’est un placement intéressant en huitième ronde. Il a des pieds magiques. Il a peut-être tendance à tenter un peu trop le gros jeu, mais il a démontré des choses intéressantes lorsque je l’ai vu».

Philippe-Olivier Riopel, attaquant, Select du Nord, 10e ronde, 167e

«Il a des aptitudes pour marquer des buts lorsqu’il n’y a plus d’espace. C’est un jeune qui a besoin de disputer une saison dans le midget AAA, mais il possède des qualités qui ne s’enseignent pas. C’est un habile marqueur avec de bons pieds».

Simon Gravel, attaquant, De Mortagne, 10e ronde, 178e

«C’est quelqu’un timide, qui manque un peu de confiance en lui. Il m’a rappelé un gars comme Cédric Lalonde-McNicoll. Il est très intelligent et distribue bien la rondelle. Il part peut-être de plus loin, mais son coffre d’outils est très intéressant».

Vincent Senez-Allaire, attaquant, Milles-Îles, 11e ronde, 195e

«Un joueur qui a été rappelé à plusieurs reprises dans le midget AAA. Il a des très bons pieds et a grandi récemment. C’est le genre de gars qui pourrait causer une surprise dans un camp junior, car chaque fois que tu le vois, il s’améliore».

Jakob Breault, attaquant, Saint-Bernard, 12e ronde, 213e

«C’est un long projet. Ce n’est pas un gros bonhomme, mais il possède plusieurs habiletés avec la rondelle. C’est un gars qui est capable de mettre la rondelle dans le filet. Il est loin d’être à maturité physique. Tout est une question de constance dans son cas».

Xavier Pouliot, défenseur, Lévis, 13e ronde, 231e

«Défenseur défensif avec une présence physique. Il connaît son travail et est très rude à un contre un. Il a un bon gabarit et c’est clair que ça va paraître au camp».

Jayson Dobay, défenseur, Boston College, 14e ronde, 249e

«C’est une obligation de la ligue de repêcher deux joueurs des États-Unis. Nous savons que c’est un défenseur qui a de bonnes habiletés. Nous allons faire les démarches avec lui au cours des prochaines semaines».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires