Boissons énergisantes: Yves Plourde poursuit son combat

Photo de Sandra Lacroix
Par Sandra Lacroix

Endeuillé par le décès de son fils Maxime le 16 février dernier, Yves Plourde poursuit son combat contre les boissons énergisantes. Jusqu’à maintenant, la pétition sur la règlementation de leur vente, déposée à l’Assemblée nationale le 17 mai, a récolté 1184 signatures.

Mais au-delà de cette pétition, son combat vise également à sensibiliser les consommateurs de boissons énergisantes, les jeunes, mais aussi leurs parents. «Ce n’est pas normal pour un parent de voir son enfant partir avant lui, martèle Yves Plourde. La douleur est insupportable.»

Rappelons que le 16 février dernier, Maxime Plourde décédait d’un arrêt cardiaque à l’âge de 24 ans. Bien que le rapport d’autopsie n’ait toujours pas été rendu à la famille, on estime qu’une malformation cardiaque méconnue associée à la consommation de boissons énergisantes pourrait avoir déclenché cet arrêt cardiaque.

«Je veux sensibiliser les gens aux effets néfastes de cette boisson. En fait, la consommation de boissons énergisantes est complètement inutile, les gens n’ont pas besoin de ça! C’est une arnaque.»

Même si aucune démarche ne lui ramènera son fils, Yves Plourde ne baisse pas les bras pour autant. Par son histoire et son témoignage touchant, il a déjà atteint des centaines de personnes.

«Je sais que j’ai déjà sensibilisé beaucoup de personnes, j’en ai convaincu plusieurs, j’ai même réussi à faire changer d’idée certaines personnes, raconte-t-il. Dans mon cœur, je suis déjà fier de ce que j’ai accompli.» Il ajoute que cette pétition est la dernière initiative qu’il compte faire pour défendre sa cause.

Depuis ce fameux 16 février, son histoire a fait le tour du Québec, des personnes de toutes les régions se rallient à lui, le maire d’Amqui (première ville à avoir interdit la vente de boissons énergisantes dans ses établissements) se place derrière lui, le député Luc Trudel a porté sa demande, etc. Il a aussi rencontré le député Léo Bureau Blouin la semaine dernière lors de son passage à Shawinigan, et depuis il fait le tour des réseaux sociaux.

La pétition sur la règlementation des boissons énergisantes a été déposée à l’Assemblée nationale par le député Luc Trudel, le 17 mai dernier. Il est toujours possible d’y apposer sa signature, en ligne au www.assnat.qc.ca. Sur le site, dans l’onglet Exprimez votre opinion!, choisir l’option Signer une pétition électronique, puis rechercher la pétition « Réglementation de la vente des boissons énergisantes ». La période de signatures se termine le 17 août.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires