Bryan Perro se joint aux Cataractes de Shawinigan

Par superadmin

HOCKEY. L’auteur Bryan Perro apportera son expertise dans la mise en scène des matchs des Cataractes de Shawinigan au cours des prochaines années, lui qui est devenu l’un des actionnaires de la formation de Martin Bernard au cours des dernières semaines.

L’organisation des Cataractes de Shawinigan a annoncé la venue de Bryan Perro parmi ses actionnaires mercredi matin, un ajout de taille en vue des prochaines saisons. «Le volet spectacle de nos matchs de hockey doit constamment être renouvelé. Je connais Bryan depuis vingt ans. Je savais qu’il aimait le sport et lorsque nous avons discuté, je lui ai expliqué que nous étions des hommes d’affaires qui avaient du plaisir. Je sais très bien qu’il n’a pas besoin de ça pour remplir son horaire et qu’il a certainement eu des occasions de se joindre à d’autres organisations, mais il a vu qu’il allait s’amuser avec nous. Il vient combler un vide que nous avions», a lancé Roger Lavergne.

Metteur en scène du populaire spectacle Amos Daragon, Bryan Perro a vécu ses plus beaux moments en 2012, lorsqu’il a vu l’équipe junior de sa ville natale soulever la Coupe Memorial. «Mon histoire d’amour avec le hockey remonte à 1970. Dans les années 80 et 90, j’ai délaissé ce sport pour me concentrer à plusieurs projets, mais en 2000, j’ai eu la chance d’avoir des places au Centre Bell pour voir le Canadien de Montréal. Lorsque Roger m’a dit de venir voir les Cataractes, je lui ai dit que je n’étais pas tellement intéressé, mais j’ai fini par accepter et tranquillement, j’ai abandonné les billets que j’avais pour en acheter dans la section Fusée. Je n’ai jamais eu autant d’émotions qu’à la Coupe Memorial, où j’ai failli mourir trois fois. Même la remontée de 6-5 de Montréal contre New York n’a pas égalé ça. Le junior, c’est fantastique».

Le groupe d’actionnaires en place a immédiatement plu au propriétaire de Perro Libraire, qui fera le voyage aux Îles-de-la-Madelaine en fin de semaine pour les deux rencontres opposant Shawinigan à Moncton. «Lorsque Roger m’a dit qu’il y avait une place disponible, j’ai été à la rencontre de ses partenaires et j’ai découvert la qualité des individus à la tête de l’équipe, tous unis vers une seule et même passion. Le sport est un spectacle et si je peux les aider avec ce que je connais et fais, ça va me faire plaisir», a-t-il affirmé.

Son expertise servira l’organisation lors de la présentation de ses deux rencontres extérieures face à Victoriaville et Québec aux Grandes estrades de Saint-Tite en janvier. «Je vais me rendre disponible au besoin. Je ne peux pas aider sur le plan hockey, mais certainement dans la mise en scène des matchs. Je me donne un an pour connaître l’organisation».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires