«C’est moi qui leur en dois une!» -André Gingras

Par superadmin

DÉPASSEMENT. Le Demi-marathon des pompiers de Shawinigan amène des personnes à se prendre en main et dépasser leurs limites chaque année. Après avoir commencé à courir à l’âge de 55 ans, le président d’honneur de la sixième édition, André Gingras, fera son premier 21.1km le 7 juin prochain dans les rues de Grand-Mère.

En 2011, André Gingras pesait 270lbs et n’avait aucune idée qu’il allait un jour prendre part à un demi-marathon. «Je suis un bel exemple de ce que le Demi-marathon de pompiers peut apporter à une personne. C’est moi qui leur en dois une! Lorsque j’étais directeur général du Collège Shawinigan, j’ai parlé de la course lors de la rentrée et j’ai dit que j’allais y prendre part. Une belle synergie s’est développée à l’intérieur des murs de l’école. Je me souviens encore de la première fois que j’ai mis le pied sur le tapis roulant, je courrais moins de cinq kilomètres à l’heure. Je crois que je ne savais pas dans quoi je venais de m’embarquer», a-t-il raconté.

Après plusieurs mois d’entraînement, il a complété l’épreuve du 10km en 1h07, une marque dont il est très fier. «J’ai fait attention à mon alimentation et je n’ai jamais arrêté de courir. J’ai eu la chance de recevoir plusieurs encouragements et de toujours avoir quelqu’un avec moi lorsque j’allais courir. Si j’avais été tout seul, jamais je n’aurais pu y arriver», a-t-il admis.

Aujourd’hui, la course fait partie de la vie du résident du Lac-à-la-Tortue, qui a un message pour ceux qui hésitent à mettre leurs souliers et sortir dans la rue. «Il n’est jamais trop tard pour commencer. J’avais 55 ans et je peux vous dire qu’on y prend goût. C’est un sport qui n’exige pas de toi de faire de grandes performances et où tu te fixes tes propres objectifs».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires