«C’était la bonne décision de laisser de côté ma bourse.»

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
«C’était la bonne décision de laisser de côté ma bourse.»

HOCKEY. Le nouveau gardien des Cataractes de Shawinigan, Frédéric Foulem, a commenté sa sélection comme cerbère de l’équipe et donne ses impressions sur la bataille interne entre les gardiens de l’équipe.

Le jeune gardien a risqué gros, lui qui a laissé une bourse à l’Université de Harvard sur la table pour se joindre à la troupe de martin Bernard. Le pari rapporte puisqu’il a été confirmé lundi matin comme étant l’un des trois gardiens.

«Il y a eu de petits obstacles ici et là pour moi lors du camp, mais ce qui est important à la fin de la journée est d’avoir montré à l’entraîneur que je voulais faire partie de l’équipe. Je suis vraiment content d’être encore ici ce matin (lundi). Je sentais la pression au début du camp comme on était six gardiens qui avaient tous leur chance. Ç’a été une belle compétition et c’était juste bon pour l’équipe. Maintenant que je suis confirmé avec l’équipe, c’était la bonne décision de laisser de côté ma bourse. Je n’ai aucun regret, et c’est certain qu’il s’agit d’un soulagement de savoir que tout est fini.»

Est-ce que Foulem se sent bien de faire partie d’un ménage à trois? «Ce n’est pas si pire. Ça va être bon pour les trois gardiens parce qu’on va essayer de se pousser l’un et l’autre. Et les trois on va batailler pour le poste de numéro 1. Chaque gardien voudra être le meilleur et de prouver à l’entraîneur qu’on mérite le temps de glace», indique le cerbère de 18 ans.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires