De 10 000 à 15 000 femmes attendues à Trois-Rivières

Par Joanie Mailhot
De 10 000 à 15 000 femmes attendues à Trois-Rivières
De 10 000 à 15 000 femmes attendues à Trois-Rivières

MOUVEMENT. La 4e action nationale de la «Marche mondiale des Femmes» aura lieu à Trois-Rivières le 17 octobre prochain. L’organisation de cet événement d’envergure est chapeautée par la Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie, en collaboration avec sa consoeur du Centre-du-Québec, ainsi que la Fédération des femmes du Québec.

Ce comité souhaite accueillir entre 10 000 et 15 000 personnes de toutes les régions du Québec. Il faut dire que cet événement est ouvert à tous, pas seulement aux femmes. De plus, encore cette année, le mouvement regroupe des organisations de base et des militants d’une cinquantaine de pays.

«Le thème de cette année, «Libérons nos corps, notre Terre et nos territoires», met l’accent sur l’importance de lutter contre les effets combinés des systèmes d’oppression que sont le patriarcat et le capitalisme», souligne Joanne Blais, directrice de la TCMFM.

Notons que du 24 septembre au 17 octobre, des actions de sensibilisation et de mobilisation sont prévues dans toutes les régions du Québec, dont en Mauricie et au Centre-du-Québec. Ainsi, toutes ces activités se couronneront lors du rassemblement final à Trois-Rivières.

Parcours

Les gens sont invités à se présenter à 10h au Parc de l’Exposition, où le coup d’envoi sera donné à 11h. Par la suite, les participants de la Marche se rendront au parc Portuaire afin de se rassembler sur le bord du fleuve Saint-Laurent. Le trajet totalise environ 2 km.

Ensuite, de 13h à 14h30, discours et prestations artistiques seront au rendez-vous «afin de témoigner la force de la mobilisation des femmes et de leur résistance». D’ailleurs, la mise en scène de cette portion est assurée par Patricia Powers. On promet un mélange entre la poésie, la danse, la musique, etc.

«Le rassemblement provincial aura lieu sur le site du parc Portuaire. On sait que le Festivoix y rassemble des milliers de personnes alors la capacité d’accueil est là», ajoute Mme Blais.

Historique

C’est suite à la marche Du pain et des roses, en 1995, qu’est née l’idée de tenir une marche mondiale des femmes. La première marche a eu lieu à Montréal en 2000, puis une deuxième à Québec en 2005. La dernière édition, en 2010, s’est tenue à Rimouski.

«Nous récidivons en 2015 puisqu’il est toujours d’actualité de marcher pour obtenir une solution plus juste et plus égalitaire pour les femmes d’ici, mais d’ailleurs à travers le monde.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires