Des toiles qui parlent… des personnages de Fred

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

Après avoir été présentés sur scène, sur disque, dans les livres et au cinéma, voici que les personnages de Fred Pellerin se dévoilent une nouvelle fois au public par le biais de la peinture.

Jusqu’au 22 octobre au presbytère de Saint-Élie-de-Caxton, le resto-gîte Le Lutin marmiton présente l’exposition Des toiles qui parlent composée d’une quinzaine de tableaux inspirée du monde fabuleux de Fred.

Artiste-peintre de Saint-Raymond de Portneuf, Sophie Moisan séjournera à deux reprises cet été dans le village, soit les 25 et 26 juillet ainsi que les 15 et 16 août. Elle en profitera pour y rencontrer les visiteurs de l’expositon mais aussi pour y peindre en direct.

Dans des œuvres très colorés et d’inspiration naïve, Sophie Moisan a immortalisé les personnages de Babine, L’arracheuse de temps, Belle Lurette, Toussain Brodeur, Mme Gélinas, Mégilde Rivard, Méo le décoiffeur, Riopel, Baptiste Lagraine, Léo Déziel, Ésimésac, La Stroop. Fred lui-même a droit à sa toile, le fils le plus célèbre de Saint-Élie-de Caxton y apparaît en compagnie de Bernadette. Sophie Moisan a également peint trois scènes: la confesse à bécosse, un tournoi de dames chez Léo Déziel et un tournoi de pisseuse (dame de pique) chez Toussain Brodeur.

Soulignons que cette exposition est présentée avec l’autorisation du célèbre conteur. La rencontre entre les deux artistes s’est produite il y a quelques mois lorsque Fred a eu un coup de cœur pour une toile de Sophie Moisan illustrant la légende de la chasse-galerie. «J’ai voulu l’acheter, racontait le conteur lors du vernissage de l’exposition le 21 juin dernier, mais quelqu’un était passé avant moi. On s’est rencontré lors de plusieurs spectacles. À chaque étape du processus de création, j’ai vu construire les tableaux, les croquis, les premières couleurs, ça été magnifique pour moi. Sophie Moisan est installée, peut-être pas physiquement à Saint-Élie, mais elle l’est par intérim par l’entremise de ses couleurs et ses coups de pinceaux.»

Même si Babine était à l’affiche dans les salles de cinéma alors qu’elle travaillait le printemps dernier sur les tableaux de Des toiles qui parlent, Sophie Moisan s’est abstenue d’aller le voir, préférant plutôt s’immerger dans les histoires de Fred. Elle assistera d’ailleurs à deux reprises au spectacle L’arracheuse de temps, la dernière création de Fred Pellerin. Le conteur lui a également transmis des photos des personnes réels qui l’ont inspiré. Une collaboration apprécié par l’artiste-peintre: «Au fur et à mesure que les tableaux avançaient, il était disponible pour répondre à mes questionnements à propos des personnages et des légendes.»

L’exposition Des toiles qui parlent se poursuivra jusqu’au 22 octobre. Les heures d’ouverture sont de 11h à 18h tous les jours. Info: www.sophiemoisan.com

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires