Direction Kona pour Steeve Carpentier et Sarah Casaubon

Par superadmin
Direction Kona pour Steeve Carpentier et Sarah Casaubon
Les triathlètes Sarah Casaubon et Steeve Carpentier s'envoleront pour Hawaï au début du mois d'octobre.

TRIATHLON. Le Shawiniganais Steeve Carpentier et la Trifluvienne Sarah Casaubon ont obtenu leur billet pour le Championnat du monde Ironman, qui se déroulera sur l’île de Kona à Hawaï au début du mois d’octobre.

À 46 ans, Carpentier a complété l’Ironman du Mont-Tremblant en 9h48m10s le 16 août, terminant 50e chez les hommes. «J’ai pris le troisième rang de mon groupe d’âge. J’ai fait mon meilleur temps à vie à vélo (4h54) et été en tête un bon bout, mais au 26e km à la course, je me suis fait dépasser. Le premier 21km a été correct, mais la chaleur m’est tombée dessus par la suite. Si la journée avait été normale, je suis convaincu que j’aurais battu mon ancienne marque. J’avais la forme pour le faire. Tous les participants ont été plus lents au marathon», a analysé le fondateur de l’équipe Devenir Ironman.

Alors que neuf de dix membres de son équipe sont parvenus à franchir le fil d’arrivée, Sarah Casaubon a surpris en se qualifiant pour Kona avec un temps de 10h27m02s, bon pour le deuxième rang chez les 25 à 29 ans. «Je voulais simplement compléter l’épreuve, car j’étais blessée à un genou depuis un mois. Lorsque j’ai terminé la course, mon copain m’a dit que j’étais deuxième de ma catégorie. La chaleur a tellement été intense. Quelques triathlètes m’ont dit que c’était l’Ironman le plus difficile qu’ils avaient vu en raison de la chaleur. Penser m’hydrater m’a aidé tout au long de mon parcours»

L’entraîneur Steeve Carpentier de Devenir Ironman et Isabelle Gagnon du Club Trimego de Trois-Rivières sont fiers de leur triathlète. «Je suis vraiment chanceuse d’aller à Hawaï. Je n’irai pas en Autriche pour le Championnat du monde en demi-Ironman, afin de récupérer de ma blessure. Je suis contente d’avoir fait partie de l’équipe Devenir Ironman. Pendant ma course, je me suis accrochée à voir un visage que je connaissais. Je vais continuer de faire des Ironman parce que j’aime ce mode de vie, sans vouloir nécessairement me fixer d’objectifs. Mon chum va commencer l’année prochaine, alors ce sera plaisant de faire ça en couple».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires