Entrez dans le rêve d’Isabelle Clermont

Par superadmin

EXPRESSION. Et si on vous proposait d’entrer dans un univers artistique alliant vue, goût et ouïe comme on entrerait dans un rêve? C’est un peu comment dépeindre le dernier projet d’Isabelle Clermont, un projet duo corps et instruments intitulé «Le son de l’âme» et présenté ce dimanche à l’église Ozias Leduc dans le cadre des Journées de la Culture.

La vue, le goût et l’ouï seront sollicités lors de cette activité qui débutera sur le coup de 14h. «Je me suis associée à des collaborateurs avec qui je créerai un lien tantôt poétique, tantôt musical ou performatif», explique l’artiste sur l’événement qui combinera arts visuels, musique et poésie avec la présence de Solange Deraîche, François Bertrand et Paul Dallaire.

«L’élément qui lie tous ces gens c’est moi. Je vais m’improviser chef d’orchestre des tableaux et des textes dans un cadre onirique», poursuit Isabelle Clermont. Cet aspect du rêve est important pour la Shawiniganaise. «C’est comme si j’invitais les gens dans un rêve. Dès leur arrivée, je leur demande de laisser leur raison sur le parvis et de s’ouvrir à leur dimension onirique pour vivre une expérience avec leurs sens», image-t-elle.

Alliant, ouverture au son de gorge, musique et poésie émotive, l’événement en soi est dur à décrire, en ce sens qu’il sera vécu de façons différentes par chacun des spectateurs présents. «Comme un rêve!» «Il y aura un caractère très solennel et une proximité avec les gens dans l’église. Il y aura aussi une portion d’interactivité avec le public vers la fin de l’activité», note Mme Clermont.

Peaufiner l’événement artistique ensemble depuis le mois de mai, Clermont indique que l’association avec les autres artistes est venue de soi. «Tout part de ma tête. Je veux rendre compte de l’unité de la vie, à ma façon. Les créateurs ont embarqué dans ma folie!» Le projet met aussi en vedette la poésie de Mathieu Croisetière.

La première de quatre installations

À noter que l’événement est le premier de quatre installations qui seront présentées dans le cadre du projet «Entendre le temps: entre mesure et soupir, l’orée d’un battement». Boursière de la Conférence régionale des Élus de la Mauricie, les événements sont subventionnés par une bourse de recherche-création.

À venir plus tard cette année, Clermont présentera une installation du côté du Manoir Boucher de Niverville (avril), une autre du côté de la Maison Rocheleau (juin) et l’installation qui concluera son projet en clôture de la Neuvaine au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap au mois d’août.

Pour plus d’informations sur Isabelle Clermont, consultez son site web au: http://www.isabelleclermont.com/isabelleclermont/artiste_multidisciplinaire.html

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires