Gabriel Girard signe en France

La grande vedette individuelle du match final de la Coupe Memorial vient de signer un contrat avec le Dauphins d’Epinal, en France.

Sur le site web du club (http://www.ice-epinal.com/wp/), on dit de Gabriel Girard qu’il est un gardien «solide, travailleur, et avec un bon état d’esprit». Muni de la double nationalité, canadienne et française, le vétéran de 20 ans retrouvera d’anciens Cataractes tels Benjamin Casavant, avec qui il a joué la saison dernière, mais aussi Danick Bouchard ou Sébastien Gauthier.

«Gabriel laisse très peu de rebonds a ses adversaires, a un bon jeu de crosse, préfère également rester dans sa cage plutot que de tenter des sorties hasardeuses. Avec une belle défense devant lui il devrait rapidement se faire un nom dans le Championnat Français.», peut-on lire dans l’article qui lui est consacré.

Son futur entraîneur, Anthony Mauricie, souligne qu’à cause de sa nationalité française, Gabriel Girard devient «un possible prétendant au poste de futur gardien de l’équipe nationale. Il connaît les enjeux et ses ambitions sont donc importantes. C’est un jeune gardien, mais qui a déjà joué près de 250 parties à un niveau de jeu élevé.»

Interrogé, le gardien de but a confirmé ses ambitions de jouer un jour pour l’équipe nationale française. «J’aimerais vraiment jouer pour l’équipe de France, cela me permettrait ainsi de jouer contre les meilleurs joueurs de hockey au monde et ainsi me permettre d’atteindre un niveau de compétition très élevé. Je serais vraiment fier de représenter la France tout en me permettant de me développer davantage sur la scène internationale. De plus, les gardiens de but atteignent leur plein potentiel athlétique entre 25 et 30 ans et je n’ai aucun doute que par ce cheminement je pourrai me positionner pour devenir un gardien dominant et aspirant à la LNH dans quelques années. Si je regarde la carrière de Cristobal Huet qui a joué en Europe jusqu’à l’âge de 25 à 26 ans pour par la suite connaître une belle carrière dans la LNH, j’aimerais beaucoup suivre ses traces.»

Poster un Commentaire

avatar