Grippe A (H1N1): la vaccination du grand public débute vendredi à Shawinigan

Par superadmin

C’est maintenant officiel: la population de Shawinigan pourra se faire vacciner contre la grippe A (H1N1) à compter de ce vendredi 27 novembre à l’ancien Rona H. Matteau, sur le boulevard Royal.

À Trois-Rivières, cette étape importante dans le processus de vaccination débutera lundi prochain. Malgré certains indicateurs pouvant laisser croire à un ralentissement du virus dans la région, l’Agence de santé et services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec réitère plus que jamais l’importance du vaccin.

En dépit de la baisse de l’absentéisme dans les écoles, de la réduction des heures d’ouverture de certaines cliniques de grippe, voire même leur fermeture, et de la diminution des appels à Info Santé, les hospitalisations sont deux fois plus nombreuses qu’en période grippale habituelle. «Il faut regarder ces chiffres avec prudence. Il peut y avoir une accalmie puis ensuite une recrudescence du virus. On ne peut pas le statuer. Le vaccin demeure encore le meilleur moyen de ne pas attraper la grippe, surtout à l’approche des Fêtes. C’est une période pendant laquelle il y a plusieurs rencontres de bureaux et de familles et où les contacts s’accentueront», rappelle Gilles W. Grenier, directeur de santé publique. Au cours de la dernière semaine, on dénombre une vingtaine d’hospitalisations supplémentaires, ce qui porte le nombre à 226 au total dans la région.

Afin de favoriser un meilleur accès au grand public à la vaccination, le calendrier a subi quelques modifications. En semaine, les vaccins seront dispensés de midi à 20h et en fin de semaine, de 9h à 17h, le tout en alternance. Le calendrier sera mis à jour sur le site www.pandemiequebec.gouv.qc.ca. Les malades chroniques, les femmes enceintes et les enfants pourront également encore recevoir le vaccin.

Du nouveau concernant la distribution des coupons

Le système de coupons de rendez-vous, étant bien implanté, sera encore de mise. Toutefois, il sera possible de prendre un rendez-vous pour recevoir le vaccin contre la grippe A (H1N1) jusqu’à une semaine d’avance. Par ailleurs, une même personne pourra prendre plusieurs coupons pour que, par exemple, ses proches se fassent vacciner.

Une campagne publicitaire

«Moi, je rencontre des centaines de personnes dans mon travail. Pour protéger les gens et protéger ma famille, moi, je me fais vacciner», pourra-t-on entendre dire prochainement Sylvie Tardif, conseillère dans le district Marie-de-l’Incarnation à Trois-Rivières, à l’intérieur d’une capsule publicitaire télévisuelle incitant la population à aller se faire vacciner contre la grippe A (H1N1). Plusieurs autres personnalités publiques de différents domaines ont accepté de participer à cette campagne publicitaire. «Il y a un certain risque de désintérêt de certains groupes. Par exemple, dans les écoles, au niveau du Cégep, il y avait un reportage qui disait que l’on n’avait pas les taux espérés. Donc, il faut sensibiliser les gens et c’est davantage un souci de sensibiliser de l’importance de la vaccination et de remettre en contexte le fait que ça concerne tout le monde alors que certaines clientèles peuvent se sentir en dehors du risque», explique M. Grenier. Quatre semaines de vaccination sont encore à l’horaire. 70 000 doses du vaccin sont attendues par l’Agence de santé cette semaine et la quantité ira en augmentant au cours des semaines suivantes afin de compléter la campagne de vaccination avant les Fêtes. «Pour le moment, nous évaluons que 25% des résidents ont été vaccinés en un peu plus de quatre semaines. Nous visons 80%. On sait que le défi est ambitieux. Il faut dire que nous ne subirons plus de contingence quant à la disponibilité des vaccins. Il s’agira donc de voir comment répondra la population», ajoute le directeur de santé publique.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires