Guy Thibodeau au Championnat canadien de culturisme

Par superadmin

Le 9 octobre prochain, Guy Thibodeau participera à son premier championnat canadien de culturisme à Montréal. Moniteur à la salle de musculation de l’école secondaire des Chutes, il transmet ses connaissances aux étudiants motivés par l’entraînement et la santé à chaque jour.

Une quarantaine d’élèves se présentent régulièrement à la salle d’entraînement pour développer leur physique ou tout simplement se garder en santé. Avec un moniteur qui a 33 ans d’expérience dans le domaine, nul doute que ces jeunes sont entre de bonnes mains. «La musculation c’est une partie de l’entraînement. L’alimentation compte pour 65% du processus. Le développement des jeunes est plus mature que dans mon temps», explique Guy Thibodeau.

Selon l’homme de 52 ans, il est important pour les étudiants de ne pas commencer trop tôt à s’entraîner avec des charges. «En secondaire 3-4-5, ils peuvent commencer à forcer. Tous les sports, que ce soit le hockey, le football ou le basketball, passent par l’entraînement. Les étudiants ont trois cours d’initiation à la musculation en secondaire un et je vérifie toujours les charges», raconte-t-il. Lorsqu’il se retrouve dans son gymnase, Guy se retrouve au paradis. «Je suis vraiment dans mon monde quand je suis dans le gym. Lorsqu’un jeune se fixe des résultats et les atteints, il n’y a rien qui me fait plus plaisir», avoue-t-il.

Championnat canadien de culturisme

Guy a déjà participé à des compétitions de culturisme à travers la province, mais jamais à un événement aussi important que le Championnat canadien de culturisme, qui se déroulera au début octobre du côté de Montréal. «C’est une compétition qui revient à Montréal à tous les trois ans. Tu payes 150$ et tu te présentes pour faire une routine de poses devant les juges. Ils gardent ceux qui sont les meilleurs sur la symétrie, la qualité des poses et la minceur de la peau. Les autres retournent à la maison», raconte Guy Thibodeau, qui participera à la compétition dans deux catégories.

Aussi cruel que ça puisse paraître, il n’y a que les meilleurs qui resteront jusqu’aux dernières coupures. «Dans ce sport, si tu n’a pas de volonté, tu n’iras pas loin. Ça demande une discipline de fer et tu dois toujours faire attention à ce que tu manges. Avant la compétition, je dois enlever l’eau de mon corps. Je ne bois pas pendant 12h et je mange des sucres rapides». L’athlète est d’ailleurs à la recherche de soutien financier pour l’aider à défrayer les coûts reliés à la compétition. Pour rejoindre Guy Thibodeau, contactez-le au 819-537-6319 ou au 819-539-2285, poste 3508.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires