Hybride des mots cachés et croisés

Par Andre Perreault

Fin juin, tous les enseignants comme leurs élèves d’ailleurs voguent vers des vacances aussi désirées que méritées.

Quelques rares exceptions parmi les éducateurs de carrière se plairont à élaborer des stratégies pédagogiques pour se renouveler lors de l’entrée aux écoles vers la fin août. C’est précisément le cas de mon invité hebdomadaire, Gaston Déziel, enseignant, orthopédagogue et auteur.

Lors du prolifique et dernier Salon du Livre de Trois-Rivières, j’ai fait la rencontre d’un ex-collègue Gaston Déziel, originaire de Shawinigan-Sud, l’aîné d’une famille de dix enfants encore tous bien vivants, père de deux enfants, qui d’un sourire affable m’invita à partager à son kiosque littéraire le fruit de sa cogitation pédagogique au profit des professeurs et élèves qui vivent la difficile situation des heures de suppléance dans nos institutions scolaires. La tâche d’un enseignant n’est plus de tout repos. Pouvons-nous seulement imaginer la corvée d’un remplaçant qui doit faire face à un groupe d’élèves sans motivation parce qu’ils sont presque certains d’y perdre leur temps?…

Dans les années 1975, sous la férule de Marcel Julien alors directeur de la Polyvalente Val-Mauricie, Gaston Déziel, nouvellement promu bachelier en pédagogie et possédant un certificat en enfance inadaptée a fait face à cette cruelle réalité. Devant le désoeuvrement et l’oisiveté de cette clientèle prise en otage par cette incontournable problématique des congés de maladie du personnel enseignant, Gaston a su créer une approche éducative susceptible de conquérir les élèves qui lui étaient confiés souvent dans un préavis qui ne permettait pas une préparation adéquate. Comme spécialiste des tâches non spécialisées, il lui a fallu inventer, durant ses étés, un produit littéraire de qualité capable d’intéresser l’élève à sa propre formation, de le faire progresser académiquement, de l’amuser à découvrir sa langue et son histoire par des jeux de mots et d’images, de lui faire la preuve qu’un remplaçant peut efficacement combler le vide laissé par le départ de l’enseignant régulier occupé à se redonner la santé.

La dictomanie, passe-temps intelligent

Il faut reconnaître que la suppléance dans les écoles apporte son lot de frustration et d’insatisfaction de la part des deux parties en cause, le remplaçant et l’élève. Pour l’un comme pour l’autre, c’est souvent un véritable cancer de l’enseignement. Pour contrer ce malaise aigü, Gaston Déziel propose un outil pédagogique capable de freiner et de vaincre les métastases éducationnelles de la suppléance. Son œuvre littéraire, baptisée Dictomanie et produite en une série de 21 recueils de jeux de mots est pour les élèves du bonheur académique qui résiste au froid du décrochage, du désintéressement et de l’ennui sur les bancs d’école.

Il s’agit d’un passe-temps intelligent qui se situe entre les Mots Cachés et les Mots Croisés. Cette formule hybride de jeux de mots et d’images, de jeux-questionnaires, permet d’apprivoiser toute connaissance, tout en s’amusant, tout en se valorisant. L’élève en difficulté d’apprentissage, l’immigrant et le débutant du primaire voient grandir leur intérêt à découvrir la vie dans de multiples champs d’action dont le français, l’anglais, la géographie, l’histoire, les animaux, la téléphonie, les services financiers, les pièces automobiles, les pièces de monnaie de divers pays.

Les sujets de ces recueils de recherche sont adaptés aux univers de la connaissance de notre société actuelle. Qu’il suffise de signaler que les œuvres littéraires du Seigneur des Anneaux et de la série d’Amos Daragon de l’auteur Bryan Perro sont au menu culturel de la création littéraire du prodige et prodigue auteur Gaston Déziel qui s’est donné la vénérable mission d’alléger le fardeau de la suppléance académique dans nos écoles autant primaires que secondaires du Québec. Bravo pour tant de créativité au service du monde de l’éducation. Depuis le 4 juillet dernier, on peut se procurer le Dictomanie dans tous les grands centres commerciaux du Québec ainsi que dans toute bonne librairie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires