«Je ne vais jamais l’oublier» -Sergio Momesso

Par superadmin

L’organisation des Cataractes de Shawinigan a retiré le numéro neuf de Sergio Momesso avant le match de cet après-midi. L’ancien-Cats a rendu hommage à son père, aux partisans et à son ancien entraîneur Ron Lapointe dans son discours au centre de la patinoire.

Accompagné d’anciens coéquipiers et de sa famille, Sergio Momesso a bien apprécié la cérémonie qui a couronné son passage à Shawinigan, où il a récolté 345 points et 544 minutes de pénalités en 202 matchs. «Je n’ai pas pleuré, a-t-il laissé tomber, un sourire en coin. Je crois que ma mère, ma femme et ma sœur ont eu la larme à l’œil par contre. Lorsque j’ai parlé de mon père, ça m’a fait quelque chose. C’est une des mes "top" journées chez les juniors. Dans toute ma carrière, j’ai gagné la Coupe Stanley, mais le retrait de ton chandail, ça démontre que ça a bien été pour toi dans le junior. Shawinigan, ça a été chez nous pendant trois ans. Je ne vais jamais oublier ce moment», a-t-il laissé tomber.

Questionné sur son plus beau moment dans la Cité de l’énergie, Momesso a affirmé en avoir vécu plusieurs dont il se souvient encore aujourd’hui. «Il n’y a pas de moment numéro un. Je me souviens de ma première saison, où on n’avait perdu qu’un seul match à domicile. Ça avait vraiment été une saison incroyable et c’est là que j’ai appris à être un ailier, car lorsque j’ai été repêché, je jouais à la position de centre dans le midget aaa. On m’a dit que si j’allais devant le filet, il n’y a pas beaucoup de joueurs qui pourraient me tasser. Lorsque j’ai été repêché par Montréal, j’étais content, car ça représentait tout le travail que j’avais fait au cours de la saison», a raconté le choix de deuxième ronde du tricolore.

À sa dernière saison chez les Cataractes, Sergio Momesso a eu l’opportunité de participer au prestigieux tournoi de la Coupe Memorial. «Ça a été très spécial. C’est dommage que nous n’ayons pas réussi à gagner, mais si tous les matchs avaient été disputés à Shawinigan… je crois qu’on avait un avantage à domicile dans l’ancien aréna. Ça aurait peut-être donné un autre résultat en finale», a-t-il glissé comme si ce match avait eu lieu hier.

Ron Lapointe a aidé Momesso

L’entraîneur-chef Ron Lapointe a joué un rôle important dans la carrière de Sergio Momesso, qui a connu une belle carrière chez les professionnels suite à son passage à Shawinigan. «Disons que moi et Ron, on s’est chicanés souvent, car on avait souvent la tête dure. Je crois qu’il m’aimait, car je jouais à sa façon. Il a été assistant-entraîneur avec les Capitals de Washington et moi j’ai joué avec le Canadien de Montréal. La première fois qu’on s’est vu, on était très content, car on avait réussi à faire la Ligue nationale de hockey ensemble», s’est-il souvenu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires