La chorale St-Jean-Baptiste souffle ses 80 bougies!

Par superadmin
La chorale St-Jean-Baptiste souffle ses 80 bougies!
On retrouve les membres du comité exécutif de la Chorale St-Jean-Baptiste Nicole Vincent

CHORALE. Depuis huit décennies déjà, la trentaine de membres de la chorale St-Jean-Baptiste de Grand-Mère fait vibrer l’église de ses chants mélodieux.

Il est hors du commun pour une chorale de parvenir à cumuler autant d’années de service chanté au sein de la communauté. L’Hebdo a eu l’occasion de rencontrer le conseil d’administration pour dresser un petit historique du regroupement qui existe depuis 1935.

D’abord, il faut savoir que la chorale a été fondée par le vicaire Louis Marchildon et qu’elle n’était, au départ, réservée uniquement qu’aux artistes masculins. C’était aussi l’époque où l’ensemble vocal misait sur des chants grégoriens lors des prestations.

En 1965, on permit aux dames d’y joindre les rangs et Janine Doucet en devint la première présidente féminine à l’année 1971.

Ce qui fait le secret de longévité de la chorale? «Les gens aiment chanter, mais aussi se retrouver ensemble. Aussi, la direction est toujours appréciée. On a connu seulement cinq responsables à la tête de la chorale depuis sa création: c’est peu et cela assure une forme de stabilité», explique André Boudreault, membre du comité exécutif.

Avec Nicole Vincent à la présidence de la chorale depuis 15 ans et Claude Boisvert à l’orgue, le groupe pratique une fois par semaine pour livrer des chants aux messes, mais aussi aux funérailles. Des liens d’amitié se sont tissés entre les artistes qui ont entre 45 et 90 ans. Pour renforcer leur confrérie, ils prennent part à des soupers d’anniversaires ou des sorties de groupe.

Doyenne du groupe, Hélène Lavergne chante dans la chorale St-Jean-Baptiste depuis 20 ans déjà. «Je ne sais pas quoi dire d’autre que j’aime chanter. Ça me rend de bonne humeur et ça me chatouille en dedans», indique la dame de 89 ans.

Sa fille Louise est aussi dans les rangs, elle qui dit aimer faire résonner sa voix en groupe. Pour Marielle c’est le social et le chant comme gage d’une bonne santé, alors que Margot dit avoir eu envie d’essayer une nouvelle implication dans sa communauté.

Un répertoire revisité

Récemment, la chorale a dû faire tout un exercice de créativité en revoyant son répertoire en raison de nouvelles règles entourant le droit d’auteur.

«Disons qu’on s’est développé un bagage sur le tas en composition et du côté des harmonies. J’ai passé l’été dernier à composer des chansons!», indique Nicole Vincent, qui en profite aussi pour saluer le travail créatif de Paule Doyon, Ida lebel et Claude Boisvert. Ainsi, une cinquante de mélodies nouvelles pourra être livrée au public de la paroisse.

Des chansons qui ont marqué la chorale

Si Dieu existe

C’est beau la vie

Ave Maria

Rendez-vous au https://www.facebook.com/lhebdodustmaurice?ref=hl pour entendre un extrait chanté de la chorale (Ave Maria).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires