La nouvelle aventure de Samuel Asselin et Alexandre Dufour

Par superadmin
La nouvelle aventure de Samuel Asselin et Alexandre Dufour
Les attaquants Samuel Asselin et Alexandre Dufour.

HOCKEY. Les attaquants Alexandre Dufour et Samuel Asselin sont les deux seules recrues à avoir fait leur place à l’attaque chez les Cataractes de Shawinigan. Même s’ils sont conscients qu’ils devront se battre pour faire leur place dans l’alignement chaque soir, les deux amis sont emballés par le défi qui se présente à eux.

Par Samuel Duranceau-Cloutier

Répertorié au premier tour lors du repêchage annuel de 2014, Samuel Asselin a vu son nom dégringoler jusqu’en cinquième ronde, un scénario auquel il ne s’attendait pas. «J’étais haut, mais je ne pensais pas à sortir au 15e rang. Je croyais que ça allait se passer en 2e ou 3e ronde, mais pas au 78e rang. Ça a été difficile pour moi et ma famille. Une fois que tu appartiens à une équipe, ça fait du bien. Le camp des recrues la semaine suivante m’a enlevé tout mon stress. À mon premier camp à Shawinigan, je crois que je n’ai pas été assez bon pour faire l’équipe. Je n’ai pas connu ma meilleure saison l’an dernier avec quelques blessures et une suspension. Je me suis entraîné fort cet été. J’ai amélioré ma vitesse. J’ai toujours eu de bonnes mains, mais je n’avais pas la vitesse pour me rendre au filet», a-t-il raconté.

L’ancien du Phénix du Collège Esther-Blondin se décrit comme un joueur complet. «Je suis un passer et un marqueur. Je ne cacherai pas que j’essaie plus de passer. Je suis efficace dans les deux sens de la patinoire. Si j’avais à me comparer à un gars de la Ligue nationale de hockey, je dirais Patrice Bergeron».

Avec beaucoup de profondeur à l’attaque, le numéro 72 s’attend à voir du temps de glace sur le quatrième trio. «Il y a plusieurs vétérans avec beaucoup d’expérience. Je veux apprendre d’eux. Je me vois au centre de la quatrième ligne. Si j’ai l’opportunité de grimper sur la troisième unité, tant mieux, mais mon but est vraiment de prendre de la maturité dans cette ligue. Je vois ça comme une année de transition. Je sais que je ne peux m’asseoir sur le fait que j’ai fait le junior. C’est le début d’une belle aventure».

Dufour prêt à se battre

Originaire de Val-d’Or, Alexandre Dufour est parvenu à faire sa place chez les juniors à l’âge de 18 ans. «J’ai décidé d’aller collégial l’an dernier pour jouer avec mon frère William. L’école a toujours été importante pour moi et ma famille. C’est important d’avoir un plan b. Je suis arrivé au camp avec l’intention de faire l’équipe. Je savais à quoi m’attendre. J’ai amélioré ma constance dans les matchs l’an dernier», a affirmé l’ancien des Patriotes de Saint-Laurent.

Le jeune homme est prêt à tout pour gagner son temps de glace. «J’ai toujours été un gars offensif, mais je sais que je devrai me concentrer sur ma défensive à Shawinigan. Je suis bon dans les deux sens de la patinoire. Je m’attends à évoluer sur la quatrième ligne en début de saison et peut-être sur la troisième en cours de route. Il y aura toujours deux attaquants dans les gradins. Je vais vouloir tout donner pour avoir ma place dans l’alignement à chaque match. Il y aura une compétition à l’interne, mais je ne laisserai pas ça m’affecter».

Chose certaine, le numéro 92 est très optimiste en vue de la prochaine saison. «Les gars savent que nous pouvons être parmi les équipes de tête. Nous voulons bien faire les petits détails qui nous permettront d’être les meilleurs. Nous devrons faire attention à la pression. Tout le monde nous verra haut et nous n’aurons pas le droit à l’erreur. Je peux vous dire que nous avons un groupe solide mentalement».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires