La Sûreté du Québec prend les menaces au sérieux

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
La Sûreté du Québec prend les menaces au sérieux

MENACES. La vague de menaces de bombes posées dans des écoles du Québec s’est répandue comme une trainée de poudre mardi matin dans les différents médias et sur les réseaux sociaux. Voilà qu’une lettre acheminée par le collectif le Sceptre rouge n’a rien de rassurant pour la population.

Toutes les communications concernant ces événements aux médias proviennent de la Sûreté du Québec à Montréal, les personnes attitrées aux communications en région ont reçu l’ordre de référer toutes communications au bureau de Montréal.

«La seule chose que nous pouvons dire, c’est que nous prenons ces menaces très au sérieux, commente Geneviève Bruneau, porte-parole pour la SQ. Nous ne nommerons pas les établissements visés par les menaces. Notre personnel est à procéder aux enquêtes nécessaires.»

Le collectif le Sceptre rouge affirme dans sa lettre que le groupe est furieux contre les syndicats des professeurs. Le collectif indique qu’il ne se reposera pas tant que la grève ne sera pas terminée, et que des bombes se trouvent dans des écoles.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires