L’Agression contre Mathieu Grégoire inspire un grand Zumbathon

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette

HOMOPHOBIE. Suite à l’agression homophobe survenue au Festival western de Saint-Tite contre Mathieu Grégoire, la Fondation Jasmin Roy, en collaboration avec Gris Mauricie/Centre-du-Québec, ont annoncé la tenue d’un grand Zumbathon, le 7 novembre, contre l’homophobie et l’intimidation.

L’évènement se tiendra à 19h30 au CAPS de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Plusieurs professeurs de Zumba y seront, dont Mathieu Grégoire, lui-même enseignant de Zumba depuis un an et demi.

Les billets, au profit de la Fondation Jasmin Roy et de l’organisme Gris Mauricie/Centre-du-Québec, sont en disponibles en prévente au coût de 20$ (30$ lors de la soirée). Un service de garderie sera disponible sur place pour seulement 5$, incluant deux heures de magiciens. Pour vous procurer des billets, visitez le centreenergika.com ou présentez-vous au CAPS de l’UQTR.

Mélanie Desaulniers, co-instigatrice du projet et professeur de Zumba, a expliqué comment lui était venue cette idée.

«Mathieu (Grégoire) m’a inspiré l’évènement, vraiment. J’ai contacté Jasmin Roy via Facebook en buvant mon café pour lui faire part de mon idée. Je savais que Mathieu est un professeur de Zumba en plus. Jasmin est très impliqué dans ses causes et c’est pourquoi je n’ai pas eu le temps de prendre une deuxième gorgée de café qu’il me rappelait trois minutes plus tard.»

Mathieu Grégoire, se remet toujours de son l’agression homophobe survenue au Festival western de St-Tite en septembre dernier.

«Les séquelles sont davantage au niveau inconscient. Je n’ai pas encore revu l’évènement, ni revécu, même si j’en ai beaucoup parlé. J’étais stressé lors de mon premier quart de travail après deux semaines de convalescence, mais aujourd’hui, ça va mieux. J’éprouvais beaucoup de fatigue à cause de la commotion cérébrale. J’ai tout de suite accepté de faire partie de cet évènement positif», confie-t-il.

«La violence et les agressions, c’est un problème de communauté. Alors on lance le message qu’on ne tolère pas ça. L’homophobie dans le milieu scolaire n’est pas pareil que l’homophobie dans le milieu de la société. Il faut les éduquer à mieux gérer la diversité et l’entraide», lance Jasmin Roy, président de la Fondation Jasmin Roy.

«Le créateur du Zumba met l’emphase sur sa phrase clé »Zumba Family », alors on a tout de suite embarqué. Mathieu est lui-même un excellent prof de Zumba et un gars tellement rassembleur», conclut pour sa part Mélissa Ricard, professeur de Zumba.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires