Le géocaching à Shawinigan

Par superadmin

Le fameux GPS! Objet fort utile pour trouver un endroit précis sans détour, ou encore pour retrouver son chemin au beau milieu de la forêt… Mais voilà qu’une nouvelle utilité à ce petit appareil prend de plus en plus d’ampleur et atteint Shawinigan: le géocaching.

Qualifié par certains de sport et par d’autres de simple jeu, le géocaching est une chasse aux trésors à la fine pointe de la technologie. Les adeptes cachent quelques objets dans une boîte dans un endroit public (sous une roche, halte routière, etc). À l’aide de leur GPS (Global Positioning System), ils notent les données exactes de l’emplacement de leur boîte. Une fois de retour à la maison, les géocacheurs tapent www.geocaching.com et entrent les données de leur «trésor» sur ce site.

Le travail revient maintenant aux chercheurs. Avec un code postal, il est possible pour les internautes de voir toutes les caches près de chez eux. Ils partent donc en plein air, à la recherche de la boîte déposée par le précédent adepte.

Certains géocacheurs vont même jusqu’à s’amuser à mettre une énigme pour rendre plus difficile l’obtention des données de la cache. Ou encore, il se peut qu’en arrivant à l’emplacement de la boîte, le chercheur tombe sur une multi-cache. Cette dernière donnera les consignes pour atteindre la vraie géocachette.

Pas moins de 356 917 caches étaient recensées sur la planète au début de la semaine. Au Québec, près de 6 000 géocachettes sont présentes, toujours dans les lieux publics! Sur le mont Saint-Mathieu ou dans le parc de la rivière Grand-Mère, il est fort probable que les chercheurs arpentent chaque centimètre pour trouver leur butin.

Après avoir marché, grimpé, et même nagé pour trouver la fameuse cache, les adeptes peuvent prendre possession d’objets à l’intérieur de cette boîte. Ils doivent cependant en remettre à l’intérieur pour que le jeu puisse continuer. C’est maintenant à leur tour d’aller sur le site Internet, d’écrire ce qu’ils ont trouvé et avec quoi ils ont remplacé l’objet s’y trouvant.

Les origines

Le phénomène du géocaching est récent. En fait, il existe depuis que les GPS sont disponibles en magasin, soit depuis à peine quelques années. Le premier géocacheur est Dave Ulmer, qui après s’être procuré un GPS a décidé de cacher un petit contenant dans les bois près de Beaver Creek en Orégon. Trois jours seulement après avoir mis les coordonnées sur Internet, deux personnes avaient trouvé la cache de Dave Ulmer.

En peu de temps, le géocaching a fait le tour du monde. Des objets ont été caché en Australie, en Angleterre, au Canada, en Antartique et dans 215 autres pays.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires