Les finalistes du concours l’Entrepreneur dévoilés

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt

ENTREPRENEURIAT. La Communauté entrepreneuriale de Mékinac a dévoilé mercredi en conférence de presse à Saint-Tite les quatre finalistes du concours l’Entrepreneur.

Le concours s’échelonnera sur une période de six mois et le gagnant sera dévoilé en novembre prochain. Les finalistes ont été jumelés avec un conseiller et un entrepreneur-guide.

Pendant la période de 6 mois, les équipes travailleront à la réalisation et au développement de leur entreprise avec leurs mentors.

«La communauté, c’est un ensemble d’acteurs et de partenaires qui travaillent ensemble à soutenir l’entrepreneuriat du milieu et ce concours est un parfait exemple», explique Karine Genest, coordonnatrice de la Communauté entrepreneuriale de Mékinac et instigatrice du projet.

À la suite d’une présentation devant un jury formé de la Cellule de mentorat de Mékinac, un seul candidat sortira vainqueur pour remporter un prix d’une valeur totale de 2800$.

Les finalistes

Benoit Couture, entreprise agricole, son conseiller est Francis Brouillard du CLD Mékinac, et l’entrepreneur-guide est Raynald Marchand, propriétaire d’Acier Rayco à Saint-Tite. «C’est une belle opportunité pour peaufiner mon projet avec le mentorat qui vient avec», soutient M Couture.

Le deuxième finaliste est Jean-François Baril pour une entreprise multiservices, le conseiller est Philippe Vallières du CLD Mékinac, et l’entrepreneur-guide est Sébastien Durette, propriétaire du Domaine McCormick à Trois-Rives. «C’est une occasion pour moi de me faire connaître et d’avoir une visibilité. Je me considère déjà gagnant d’être parmi les finalistes», affirme M. Baril.

La troisième finaliste est Joanne Vincent pour une entreprise de toilettage, son conseiller est Patrick Roux de la SADC Vallée-de-la-Batiscan, et l’entrepreneur-guide est Laurent Lachance, propriétaire de MicroGest informatique à Saint-Tite. «J’ai vu le concours dans le journal et j’ai été enthousiasmée. C’était un bon timing pour moi le concours et le lancement de mon entreprise», explique Mme Vincent.

Le dernier finaliste est Simon Dicaire pour une entreprise de sonorisation, son conseiller est Patrick Roux de la SADC Vallée-de-la-Batiscan, et l’entrepreneur-guide est Richard Champagne, propriétaire de Construction Richard Champagne à Saint-Tite. «Ce concours est un outil efficace pour les notions d’administration et de légalité. Ce sont des outils qui me manquaient», indique M. Dicaire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires