LHJMQ: talent et poids au menu

Par superadmin

HOCKEY. La séance de sélection de la Ligue de hockey junior majeur du Québec se déroulera le 6 juin prochain du côté du Palais des sports de Sherbrooke. L’Hebdo du Saint-Maurice a discuté avec le dépisteur en chef des Cataractes de Shawinigan, Alain Bissonnette, afin d’en apprendre davantage sur la cuvée 2015.

Dans quelques semaines, le rêve de bien des joueurs de hockey se réalisera lorsqu’ils entendront leur nom prononcé par une formation du circuit Courteau. La Centrale de soutien au recrutement de la LHJMQ a fait paraître sa liste finale la semaine dernière.

Avec seulement quatre joueurs répertoriés en première ronde sous la barre des 6’00, les équipes pourront mettre la main sur un espoir de talent avec un gabarit fort intéressant. «Le repêchage nous propose de gros bonshommes à toutes les positions. C’est rare de voir un gardien de 6’04 à 15 ans. À cet âge, les joueurs ont souvent encore de petites lacunes au niveau de leur coordination et ont encore plusieurs facettes à travailler. Je dirais qu’il y a un peu moins de profondeur que l’an dernier, mais les deux premiers tours se comparent. Des comparaisons peuvent être faites, comme Pascal Laberge et Maxime Comtois, mais il n’y a pas de quart-arrière comme Samuel Girard ou Luke Green», a analysé le dépisteur Alain Bissonnette, qui s’est bien de gardé de dévoiler le plan de match de son équipe en vue de la séance de sélection.

Le cas Joseph Veleno

L’Hebdo du Saint-Maurice a discuté du cas de Joseph Veleno avec le recruteur la semaine dernière, avant que le principal intéressé ne se voie refuser le droit d’obtenir le statut d’exceptionnel pour faire le saut chez les juniors à l’âge de 15 ans comme les John Tavares, Connor McDavid et compagnie. «Je l’ai vu jouer tout l’hiver, ainsi qu’avec Équipe Québec aux Jeux du Canada. C’est un joueur qui aime prendre charge, qui est patient avec la rondelle et qui a un coup de patin au-dessus de la moyenne. Il choisit toujours la meilleure option. C’est une très bonne tête de hockey. S’il est éligible, il sortira dans le top 3», avait affirmé Bissonnette.

L’attaquant Sidney Crosby n’a jamais formulé une telle demande aux autorités de la LHJMQ, lui qui souhaitait se joindre aux Mooseheads d’Halifax à 15 ans pour ensuite être éligible au repêchage l’année suivante. «Son cas est différent. À l’époque, Crosby était à 5’09. Il n’était pas aussi prêt physiquement que Veleno. C’est clair que ce dernier est capable de jouer junior majeur. Le retourner midget AAA serait une perte de temps. Mon avis est que lorsque tu domines une année, tu dois aller ailleurs. Au Lac-St-Louis, Veleno a eu beaucoup de responsabilités et je crois qu’il doit jouer à un niveau supérieur».

Aux yeux d’Alain Bissonnette, il faut être prudent lorsque vient le temps de traiter une demande comme celle de Veleno. «Il y a une époque où permettre à des joueurs de faire le saut dans le midget aaa à 14 ans était la mode. Ce n’est pas toujours un gage de succès. Certains ont de la difficulté à trouver leur rôle dans le junior majeur. Les cas d’exception peuvent être créés. Ça reste que le physique est le principal point après le talent. Le jeune doit être capable de bien se comporter physiquement», a-t-il souligné.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires