L’homme à la mâchoire d’acier est mort

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

Celui qu’on surnommait l’homme à la mâchoire d’acier n’est plus. Christian Michelin est décédé le 5 août dernier à son domicile de Grand-Mère à l’âge de 71 ans.

D’origine bretonne, ce Samson des temps modernes a accompli plusieurs exploits herculéens dans les années 1970 et 1980. Mais contrairement au héros grecque, c’est dans la mâchoire plutôt que dans les cheveux que Christian Michelin tirait sa force.

Dans un reportage rédigé par le journaliste Michel Cloutier suite à une entrevue réalisée à l’automne 2007, le Grand-Mérois d’adoption rappelait quelques-unes de ces réalisations.

• Empêche le départ de deux avions de type Cesna et leurs 1200 livres d’attraction par la seule force de sa mâchoire à l’aéroport de Trois-Rivières;

• En 1976 à Grand-Mère, le titan tire un semi remorque de 40 000 lbs, soit 18 tonnes métriques

• Retient avec sa mâchoire un VTT Honda 350 cc à quatre roues motrices (moteur en marche), soit 967 livres d’attraction pendant cinq secondes;

• Le colosse plie une barre ronde de 68 cm de long, par 16 mm de diamètre, à Shawinigan;

• Tire une locomotive de 220 000 livres par la mâchoire en 1988;

• Soulève un poids de 350 livres six coups consécutifs, trois fois de suite;

• À Troyes en France 1957: il tire son premier autobus de 7 tonnes;

• À Troyes en France 1957: dans un terrain labouré, il tire une charrue, avec un socle, sur une distance de 10 m, créant un sillon de 15,2 cm de profond;.

• À Grand-Mère vers 1975, le titan lève 350 livres, 30 fois de suite, au studio Roger Cloutier.

SUITE EN PAGE 2

Christian Michelin avait même son nom inscrit dans le livre des Records Guinness en 1976 pour avoir pu soulever près de 1000 livres en 20 fois consécutives par la mâchoire. Sans jamais avoir été surpassé, on a cependant retiré son nom l’année suivante. On n’en a jamais connu la raison et, malgré les nombreuses tentatives pour le voir réinscrire, il n’a jamais pu s’y retrouver de nouveau. Il s’était même rendu à Aubigny lors du festival des Records Guinness en 1990 pour y participer et y plaider sa cause. Malgré le fait qu’il ait battu son propre record, à Hull en 1988, on ne lui accorda pas le privilège qui lui revenait.

Il était apparu à quelques émissions télévisées et, pour l’occasion, il pliait des barres de fer allant jusqu’à un diamètre de trois quarts de pouces, en les frappant sur son avant-bras gauche.

Christian Michelin prévoyait retourner sur scène en septembre, et il s’imposait un entraînement très rigoureux depuis fort longtemps a commenté Esther Belleville qui lui servait d’assistante lors de ces exploits. «Malgré le fait qu’il ait subi l’ablation de membres suite à la maladie du diabète, son rêve de puissance ne s’est jamais éteint. Malgré le fait qu’il soit d’origine bretonne, il s’est toujours fièrement identifié comme étant Québécois, Canadien-français, même s’il s’exécutait en Europe», a-t-elle confié en guise d’hommage.

Le défunt sera exposé à la Coopérative funéraire de la Mauricie, (1250, 6e avenue) Grand-Mère dès 10h30 ce mercredi 11 août. Les funérailles seront célébrées le jour même, en l’église St-Paul de Grand-Mère (499, 6e avenue) à 13h30. Son corps reposera au cimetière Saint-Louis de Grand-Mère.

À LIRE AUSSI: Reportage photos sur la carrière de l’homme à la mâchoire d’acier

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires