Lysa Bergeron rencontre son idole: Julie Payette

Par superadmin

Passionnée d’astronomie, une jeune carméloise de 10 ans a rencontré il y a deux semaines Julie Payette, astronaute de l’ASC (Agence spatiale canadienne). La rencontre a eu lieu à l’occasion d’une soirée à l’Orchestre symphonique de Montréal intitulée «Les Choix symphoniques de Julie».

Adepte du camp spatial Le Cosmodôme de Laval, Lysa Bergeron y a développé ses premières connaissances en astronomie. Puis, de façon autodidacte, elle s’informe ou encore explore le monde spatial, soit par internet ou en visionnant les phénomènes directement dans le ciel. Elle a par exemple observé l’éclipse lunaire de février dernier ou encore le 22 août 2007, la navette et la station spatiale passant au dessus de sa maison à Notre-Dame-du-Mont-Carmel.

Depuis septembre dernier, Lysa rêvait de rencontrer la seule femme astronaute de l’ASC. La jeune fille était intéressée de comprendre ce qui se passe lors d’un lancement de navette, les effets de l’apesanteur et encore plus, jusqu’à sa récente interrogation…. est-ce que Etna est vraiment une planète?

Teintée d’humour et généreuse de ses expériences, accompagnée d’André Robitaille, Julie Payette a participé à l’animation de cette soirée musicale qui était sous la direction du chef Jean-François Rivest. Intitulé «De Copland à Mozart», la plus impressionnante partie du concert pour Lysa est demeuré l’interprétation de la musique du film «Star Wars». Éblouie par cette femme passionnée, elle revient avec ses paroles en-tête… Les heures d’étude interminables, ses nombreuses maîtrises, son amour pour la musique (piano, flûte traversière et chant) et le parcours depuis son enfance…. qui selon Lysa ressemble beaucoup au sien. «On aime tous deux le piano, je chante aussi avec «Les Maestros», je suis frisée comme elle, en forme aussi comme elle et je pourrais risquer ma vie pour voir la planète d’en haut……. Après tout, une idole c’est fait pour ça!», raconte Lysa.

Ayant expédiée dernièrement, au club des fans des astronautes de l’ASC, une recheche exhaustive qu’elle a présentée à son enseignante de 5e année dans le cadre de son année scolaire, Julie Payette a pris soin de la lire et de lui remettre de nombreux écussons de sa mission, épinglettes et photos de toutes sortes.

Mais le plus beau pour Lysa demeure sa note d’encouragement signé en première page et qui se lit comme suit: «Bravo pour cette belle recherche, Mademoiselle Bergeron… Continuez à travailler ainsi à la poursuite de vos rêves je suis garante…. avec un peu d’efforts même la terre peut être à vos pieds… bon succès à vous. – Julie Payette».

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires