Mathieu Olivier prêt à rebondir

Par superadmin
Mathieu Olivier prêt à rebondir

HOCKEY. Acquis à la dernière période des fêtes, l’attaquant Mathieu Olivier n’a pas connu la fin de saison qu’il espérait en débarquant à Shawinigan. Plus rapide sur ses patins, il est plus confiant que jamais et prêt à imposer sa loi.

Par Samuel Duranceau-Cloutier

Choix de septième ronde des Wildcats de Moncton en 2013, Olivier a surpris tout le monde en faisant le saut chez les juniors à 16 ans, une première saison où il a connu beaucoup de succès avec une récolte de 14 points. L’an dernier, les choses n’ont pas tourné comme il le souhaitait. «J’ai eu une année plus difficile. Ça a été une erreur de ma part de penser que ça allait peut-être être plus facile. Je n’ai vraiment pas été satisfait. J’ai travaillé fort cet été et j’ai été chercher 10lbs. J’ai travaillé quatre fois par semaine sur mes jambes, en plus de faire du powerskating avec Pierre Aubry. Lorsque tu patines bien, tout va mieux. Au camp, je me sentais bien avec la rondelle. J’ai également une meilleur approche avant les matchs», a affirmé le numéro 24.

Pouvant être utilisé à toutes les sauces, le jeune homme de St-Lambert-de-Lauzon s’attend à évoluer sur la troisième ligne de Martin Bernard cette saison. «Je suis un avant-fort, c’est mon rôle premier. Si je fais des points, c’est parfait. Je dois amener une présence sur la glace et être intimidant. Les gars de l’autre côté doivent savoir qu’ils doivent faire attention. Je suis aussi capable de jouer au hockey».

Au cours de ses deux premières années chez les juniors, Olivier s’est imposé en jetant les gants à plusieurs reprises. «Il n’y a plus de rôle de bagarreur attitré seulement à ça. Martin Bernard ne me demande pas de me battre, mais je suis un gars intense et si je dois le faire, je le fais. Ce n’est pas quelque chose que tu aimes, mais quand tu joues physique et que ça fait mal lorsque tu appliques une mise en échec, ça peut arriver», a laissé tomber le sympathique attaquant de 6’01 et 202lbs.

Une chimie inébranlable

Dès qu’il a mis les pieds à Shawinigan en août, un élément a sauté aux yeux de Mathieu Olivier, la chimie d’équipe. «J’ai jamais vu ça depuis que je suis junior. En commençant la saison, nous avons eu plusieurs activités d’équipe. Nous avons vraiment une belle chimie et nous sommes conscients que nous devons construire notre futur ensemble. L’an dernier, ça a été difficile de perdre en première ronde contre Halifax. Nous avons beaucoup appris et nous l’avons en tête. Dans le vestiaire, personne n’en parle, mais tout le monde s’en souvient. Nous l’avons sur le cœur».

Croit-il que la pression pourrait causer des ennuis à son équipe? «Ce n’est pas quelque chose à laquelle nous pensons. Que nous soyons considérés comme une équipe de première ou 13e place, nous approchons les matchs de la même façon. Nous ne pourrons nous permettre de prendre une rencontre à la légère. Même en pré-saison, nous avons affiché la même mentalité que la saison dernière», a-t-il affirmé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires