Meneur de la ligue! Allo les dépisteurs?

Par superadmin

Marc-Antoine Gélinas connait du succès avec les Cataractes. Le gardien de but de 20 ans domine actuellement la Ligue de hockey junior majeur du Québec pour la moyenne de buts accordés par match et pour le taux d’efficacité. Au rythme où vont les choses, l’homme masqué pourrait assurer son avenir au cours des prochains mois.

Repêché par les Foreurs de Val-d’Or en 2006, Gélinas a été échangé à l’Île-du-Prince-Édouard, à Gatineau, à Saint-John, puis à Shawinigan. Les dénigreurs expliquent ses succès connus en début de saison (15 victoires consécutives du 17 octobre au 11 décembre) par l’équipe redoutable des Sea Dogs qui évoluait devant lui.

Pourtant, le gardien originaire de Saint-Etienne-de-Lauzon présente de meilleures statistiques à Shawinigan qu’à Saint-John, avec une équipe beaucoup moins nantie.

Sa moyenne de 2.36 buts accordés par match depuis son arrivée avec les Cats a abaissé son dossier à 2.50 de moyenne et un taux d’efficacité de 0.915 depuis le début de la saison. Ses excellents résultats le place au tout premier rang de la LHJMQ devant Jake Allen et Olivier Roy pour la moyenne et devant Kevin Poulin et Nicholas Champion pour le pourcentage d’efficacité. Il a aussi signé trois jeux blancs. Pas mal pour un gardien acquis en retour d’un choix de sixième ronde!

«Je n’aurais pas pu demander un meilleur endroit que Shawinigan pour terminer ma carrière. C’est tout simplement extraordinaire! L’équipe a connu un début de saison difficile, mais ça se replace peu à peu. On n’a peut-être pas l’équipe la plus talentueuse de la ligue, mais on est certainement parmi les trois plus travaillantes. On commence à jouer comme on va devoir le faire en séries», raconte-t-il.

Malgré tout, aucune équipe professionnelle n’a encore fait de l’œil au protégé de l’agent Patrice Barbeau. Les Kings ont fait confiance à Jean-François Bérubé, l’Avalanche du Colorado a recruté Peter Delmas, les Islanders de New-York se sont emparés des droits de Kevin Poulin, les Oilers d’Edmonton ont jeté leur dévolu sur Olivier Roy et les Blues ont réclamé Jake Allen. Ces gardiens sont tous très bons, mais présentent des statistiques inférieures à Gélinas. Je sais, il a 20 ans. Je sais, les autres ont été réclamés à 18 ou 19 ans. N’empêche qu’en étant agent libre, le gardien de but de 20 ans ne coûterait qu’une bouchée de pain à l’équipe qui lui accorderait une chance, sans avoir à sacrifier un choix au repêchage. À écouter l’entraîneur-chef Éric Veilleux, le pari ne serait pas trop risqué.

«Il est le gardien avec l’attitude la plus professionnelle que j’ai eu la chance de voir à l’œuvre depuis mon arrivée dans la LHJMQ. Il fait du vélo après tous les matchs et travaille très fort durant les entraînements. Il a réparé nos pots cassés à plusieurs reprises depuis son arrivée. C’est le modèle idéal pour un jeune gardien de but», raconte l’entraîneur.

Si aucune équipe ne manifeste d’intérêt, Gélinas pourrait poursuivre sa carrière dans les rangs universitaires, une avenue intéressante selon le principal intéressé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires