Montfort: triste fin d’année scolaire

Par superadmin

Contrairement aux étudiants du reste de la province, les élèves de l’Institution secondaire Montfort de Shawinigan-Sud appréhendent la fin de l’année scolaire avec tristesse. En août, l’école aura mis la clé dans la porte.

L’annonce a été faite aux élèves après une décision du conseil d’administration. À la mi-mai, ces derniers ont appris qu’ils devaient se trouver une nouvelle école pour les prochaines années. «Il y a une problématique concernant la diminution du bassin démographique et cette année a particulièrement été difficile», note le directeur de l’institution secondaire, Alain Huard, en ajoutant qu’aucun groupe de 5e secondaire n’a été créé cette année en raison du manque d’élèves.

Pourtant, les quelque 82 étudiants qui fréquentent l’établissement scolaire s’y sentent comme à la maison. «C’est à peu près comme si on avait eu un coup de pelle à la figure», image Maxime Hubert, élève de 4e secondaire. Lui et ses collègues de classe, rencontrés dans le cours de mathématiques, étaient unanimes: Montfort, c’est une deuxième famille.

L’annonce de la fermeture de l’école Montfort était la deuxième en Mauricie en peu de temps, après l’école secondaire Mont-Bénilde de Bécancour. Deux écoles secondaires subissent le même sort: malgré l’attachement des élèves et du personnel, et toute la volonté de conserver l’école en place, la baisse démographique a eu raison des deux établissements scolaires privés. «Ce qu’on vit depuis l’annonce, c’est un élan de solidarité et une prise de conscience du sentiment d’appartenance», souligne Alain Huard. Les élèves le désirant peuvent recevoir un soutien de la part du personnel de l’école. Une rencontre de parents pour montrer les autres établissements scolaires de la région a également été organisée. Pour la douzaine de membres du personnel de l’institution secondaire, une aide leur a également apporté pour la recherche d’un nouvel emploi.

Ce vendredi, le 20 juin, aura lieu la dernière activité officielle de l’école. Après avoir terminé leurs examens, les élèves et le personnel seront récompensés par un gala méritas qui aura des allures de bal. Le directeur explique qu’un souper sera organisé, suivi de la soirée présentant des numéros artistiques et un feu de camp conclura l’histoire de cette école. «Il faut en profiter le plus possible jusqu’à la fin et se rappeler des bons souvenirs!», mentionne Maxime Hubert. «On espère que tout le monde va venir à la soirée du gala méritas pour être ensemble», ajoute sa voisine de classe, Élodie Robert.

De plus, une décision devrait être prise concernant l’avenir de la bâtisse. La Corporation de l’Institut secondaire Montfort, un organisme sans but lucratif, n’a pas encore décidé du sort du bâtiment.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires