Multiplication des développements de prestige à Shawinigan

Par Hugo Lemay

Sur les 81 permis émis en 2005 pour une construction de maison unifamiliale, 18 avaient une valeur allant de 200 000 à 550 000$ à Shawinigan.

Le prix moyen des nouvelles maisons est de 150 000$. Depuis l’arrêt du flottage du bois sur la Saint-Maurice et le nettoyage de son lit, plusieurs maisons de prestige ont poussé sur ses rives.

Certains projets se trouvent en milieu urbain, comme l’Impasse des eaux, à la sortie du vieux pont de Grand-Mère. D’autres plus à l’écart comme le chemin du Domaine Saint-Maurice, non loin de la Pointe-à-Comeau vers Saint-Jean-des-Piles. Une dizaine de maisons ont été érigées et 20 terrains environ sont disponibles.

Ce dernier est un immense domaine située à environ deux kilomètres de la route principale. Il n’est pas desservi par les services municipaux. Ces maisons riveraines constituent une clientèle de choix pour la firme Bionest de Grand-Mère. L’entreprise fabrique un système avancé de traitement des eaux usées pour les habitations qui ne sont pas desservies par les égouts municipaux.

Le secteur des Rives du golf de Grand-Mère (River Side et River Road) continue de se développer et un nouveau projet sera lancé l’an prochain. Il est situé dans le secteur de la Poudrière, près du Rapide-des-Hêtres à Lac-à-la-Tortue. Une quarantaine de terrains pourront être bâtis sur les rives, au bas de la pente escarpée.

Parmi les secteurs de prestige en développement sur le territoire de la ville, on retrouve aussi: • Le Domaine du Havre, secteur Shawinigan (rues Beaupré, Eugène-Dumas etc); • Construction Alain Lefebvre, secteur Sud (rues Morand, Simone Murray, Milette etc); • Développement Martel et Développement Jean Fourmier, secteur Sud (3e avenue); • Développement la Seignerie Alaskan, secteur Saint-Jean-des-Piles.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires