OFTI anti-noyade

Par Andre Perreault

Nous sommes bien conscients qu’il existe dans la stratosphère des OVNI, des objets volants non identifiés. Dorénavant et depuis peu, sur tous les plans d’eau du Québec, lacs et rivières, nous devrons nous sensibiliser au fait qu’il aura des OFTI, des objets flottants très identifiables.

Avec la température torride de l’été qui s’achève et de l’automne qui s’annonce beau et chaud, nous pourrions établir le triste record de plus d’une soixantaine de noyades au Québec en 2012.

Fort de cette néfaste statistique, deux de nos concitoyens, Douglas Corpus (61 ans) et René Trottier (72 ans) ont inventé et expérimenté avec succès une «assistance de flottaison» leur permettant de prendre le large à la nage et en toute sécurité sur les eaux de nos lacs et de notre rivière Saint-Maurice si rassembleuse et envoutante pour touts les adeptes de plaisirs aquatiques et nautiques.

Ce «support aquatique de prévention et anti-noyade» sécurise grandement le nageur qui l’utilise. Cette innovation aquatique a été baptisée l’AQUA-RÉTRO 1940. Cet instrument de survie consiste en un cerceau d’un matériel flottant à l’intérieur duquel on y a introduit des attaches métalliques et une corde d’une dizaine de pieds. Cet appareil relié à la taille du nageur vogue sur l’eau en aval de son battement de pieds sans encombrer ni nuire à la propulsion de ses bras.

À la moindre défaillance, malaise, inconfort ou inquiétude, au moment jugé nécessaire ou opportun pour une simple récupération par un bref repos, le nageur n’a qu’à se glisser à l’intérieur du cerceau qui est derrière lui pour bénéficier d’un inestimable et très sécuritaire soutien de son corps dans l’eau profonde du lac ou de la rivière.

Deux retraités passionnés et actifs

Douglas Corpus et René Trottier sont deux retraités qui ont en commun la passion de la natation long parcours en eau libre. Le tandem Corpus-Trottier réalisent à des rythmes différents et modérés, quatre à cinq jours par semaine, des entraînements de plus d’une heure, dans les couloirs du Club de canot-kayak de Shawinigan érigés dans le bassin d’eau en face du Boulevard du Capitaine à Shawinigan-sud. Les derniers Jeux du Québec à Shawinigan les ont motivés à reprendre l’entraînement sur une base régulière.

Faut-il rappeler que Douglas Corpus est un athlète nageur émérite, membre du défunt Club Aquatique du SRS que je dirigeais, membre du Club des Barbotteurs de l’instigateur Jacques Carpentier, vainqueur de plusieurs marathons de nage au niveau régional et provincial à l’époque de l’APNALD, l’Association provinciale des nageurs amateurs de longue distance. Douglas, alors adolescent, participa à la mémorable descente à la nage de La Tuque à Shawinigan en 1969. Il est toujours demeuré actif comme nageur. Avec l’âge, l’AQUA-RÉTRO 1940, lui convient à ravir. «Cet appareil de soutien me sécurise et m’autorise à prendre le large en rivière sans prendre de risques inutiles», d’admettre le nouveau marié (14 juillet 2012) en unissant sa destinée à celle de la rieuse et charmante France Baril, deux amants de la moto en territoire américain comme canadien.

Quant à René Trottier, qui a gagné sa vie comme électricien dans le domaine de la construction industrielle de Sept-Îles à Vancouver, la natation en solitaire est depuis plusieurs décennies son sport préféré. René est un inventeur inné. Depuis belle lurette, son hobby de prédilection demeure le défi qu’il relève dans toute situation qui exige une amélioration du rendement ou du confort au travail. René, ce vieux marié toujours en amour depuis 1971 avec sa belle Madeleine Jean, originaire de La Tuque, mesure à quel point son invention AQUA- RÉTRO 1940 lui assure une sécurité accrue sur l’eau mais surtout rassure sa conjointe sur terre lorsqu’il s’aventure au large dans des eaux tumultueuses.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires