On discute… avec Mario Pelchat

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette

PASSION. Mario Pelchat s’est arrêté en sol trifluvien afin de présenter son nouvel album «Un homme qui vous ressemble». Nous en avons profité pour discuter de sa passion des vignobles et pour lui poser quelques questions de membres Facebook.

L’artiste nous parle de sa passion pour sa terre agricole.

«Au départ, ma blonde voulait des chevaux alors nous avons acheté une terre. Ensuite, il nous fallait un projet d’agriculture puisqu’une commission qui protège le territoire agricole l’oblige. C’est génial et je suis en faveur de ça! Le choix fut facile. La vigne, ça parle aussi! Sur le plan humain, il y a tout un parallèle à faire entre l’humain et la plante.»

«Donc nous avons choisi les vignes! C’est beau et romantique, mais on s’est vite rendu compte que c’est beaucoup de travail. Ça prend beaucoup de temps et de patience. Bien que nous ne pourrons pas produire de vin avant trois ou quatre ans, ça demeure un beau projet qui nous allume ma femme et moi. J’ai un métier qui m’amène à voyager beaucoup et ce projet-là permet de s’y retrouver et de se réunir.»

Question Facebook / Julie Cartier: a-t-il déjà pensé être comédien?

«J’ai eu quatre ou cinq offres dans ma carrière. C’est une bonne question!, lance-t-il tout sourire. La première offre, j’avais des principes religieux et je n’aimais pas le personnage qui avait une vie contraire à la mienne. Un autre des rôles qui m’a été proposé le fut par Yves P. Pelletier dans le film »Le baiser du barbu ». J’aurais eu des chances pour le rôle de David Savard, mais j’ai perdu trois membres de ma famille dans la même semaine. Les circonstances ont fait en sorte que je n’ai pas pu faire partie de ce projet.» Au côté d’Angelina Jolie?

«Crois le ou non, on m’a aussi demandé de jouer le policier dans »Taking Lives ». C’est finalement Olivier Martinez qui l’a joué. Je savais qu’Angélina Jolie était dans le film, mais elle n’était pas connue comme elle l’est aujourd’hui. Mon anglais n’était pas assez bon et j’avais la »chienne ». Aujourd’hui je le regrette», ajoute-t-il en riant.

«Un jour, ça va arriver! J’aimerais beaucoup ça. Je sais très bien qu’être acteur et jouer, c’est un énorme travail. J’aurais de la difficulté à me sentir à l’aise, mais j’ose espérer qu’on saurait me mettre à l’aise assez rapidement.»

Comédie musicale?

Le reverra-t-on dans une comédie musicale?

«Ce n’est pas impossible, mais comme je suis pris dans plusieurs projets, c’est difficile d’aller me cantonner dans une comédie musicale et d’y être investi six à sept jours par semaine. Je sais, pour l’avoir vécu, que tu n’as pas beaucoup de temps libres à part le projet, mais c’est magnifique d’y participer. Il faudrait aussi que ce soit l’hiver pendant que mes vignobles dorment.»

En ligne hier: Mario Pelchat de retour avec «Un homme qui vous ressemble» http://www.lhebdojournal.com/Culture/2014-10-02/article-3890346/Mario-Pelchat-de-retour-avec-%26laquo%3BUn-homme-qui-vous-ressemble%26raquo%3B/1

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires