Oui, à l’harmonisation des noms de rue à Shawinigan

Par superadmin

Je suis profondément convaincue du bien-fondé de l’harmonisation des noms de rue à Shawinigan. Les opposants ont exprimé haut et fort leur désaccord. On a remis en cause l’histoire, l’identité, la sécurité, l’utilité et les coûts de ce projet. Pour faire contrepoids à tous ces opposants, permettez-¬moi d’exprimer les raisons pour lesquelles je crois à l’harmonisation.

Le 1er janvier 2002, 212 municipalités ont été fusionnées en 42 villes, dont Shawinigan. Donc, légalement, juridiquement et historiquement, le nom officiel des sept municipalités regroupées sur notre territoire est SHAWINIGAN. En 2004, il y eut référendum sur les défusions. Aucune des 5 municipalités de Shawinigan qui ont participé à ce référendum n’a rempli les conditions pour qu’il y ait défusion. Et contrairement à ce qu’a écrit Jean-Marc Beaudoin, du Nouvelliste, ce n’était pas mission impossible puisque des 89 municipalités qui sont allées en référendum, 32 ont opté pour la défusion et 57 ont opté pour le statu quo dont les cinq de Shawinigan. Que les fusions aient été mal digérées, c’est un fait, mais allons-nous rester accrochés au passé et ne pas vivre avec notre réalité actuelle? Sommes-nous passéistes à ce point?

D’aucuns ont peur de perdre leur identité. Croyez-moi, l’histoire de chacun des secteurs ne disparaîtra pas parce que notre adresse officielle est Shawinigan. À preuve, Ste-Flore est annexé à Grand-Mère depuis 1970, l’adresse des résidents de ce quartier est Grand-Mère et pourtant nous allons toujours à Ste-Flore. Nous continuerons d’aller à Grand-Mère, à Saint-Gérard, comme je continue d’aller au Cap alors que les rues de Trois-Rivières sont harmonisées depuis longtemps.

D’autres ont martelé que la sécurité et le repérage étaient de faux problèmes. Demandez à Denyse qui a communiqué avec les ambulanciers pour son mari malade et qui a attendu plus d’une heure (attente de 10 minutes en temps normal) parce que les ambulanciers se sont rendus sur la 107e Rue à Saint-Georges au lieu de la 107e Rue à Shawinigan-Sud, demandez aux Gélinas de la 15e Avenue à Shawinigan-Sud qui ont vu les pompiers arriver pour éteindre un feu qui était sur la 15e Avenue à Grand-Mère et demandez à Lise de vous raconter l’histoire du plombier qui l’attendait sur la 1ère Rue à Grand-Mère alors qu’il était requis sur la 1ère Rue à Shawinigan. Non, ces personnages ne sont pas fictifs et ces faits sont réels et vérifiables.

Il est bon de se rappeler que Grand-Mère n’a adopté le système numérique qu’au début des années 1950, presque tous les noms de rue s’en sont trouvés modifiés, a-t-elle perdu son histoire et son identité pour autant? On a aussi parlé du grand nombre de rues à changer, mais que dire de Trois-Rivières où 350 rues ont été touchées ou encore Lévis où 471 rues ont été touchées pour ne citer que celles-là…

Notre ville, c’est Shawinigan composée de sept secteurs avec chacun son histoire, ses particularités, ses forces, ses ressemblances et ses différences et mon plus grand désir c’est que nous travaillions ensemble à construire une ville progressiste tournée vers l’avenir. Arrêtons de vivre dans le passé et allons de l’avant.

La grogne n’est pas exclusive à Shawinigan, parlez-en au maire de Lévis qui vient de vivre l’exercice et qui a persisté malgré l’adversité comme les administrations municipales de quelque 40 villes avant nous. Alors malgré la grogne et l’opposition de certains citoyens, tenez bon monsieur le maire et messieurs dames, les conseillers et conseillères, poursuivez votre démarche, bon nombre de citoyens sont derrière vous. L’opération en vaut le coup et le coût!

Madeleine Lacoursière

Citoyenne avertie et progressiste

Shawinigan

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires