Petit train va loin

Par superadmin

Jacques Allard a une grande passion. Il voue cette grande passion à quelque chose… de très petit! Dans le sous-sol de sa maison de Saint-Georges-de-Champlain, se trouve un village miniature où personnages, voitures et maisons évoluent au rythme du sifflement des trains.

En fait, la passion de Jacques pour les trains miniatures date d’il y a longtemps. Bien que monsieur Allard a travaillé pendant de nombreuses années pour la compagnie Canadian National, sa passion a débutée bien avant. Dès qu’il eut les moyens de commencer sa collection, vers l’âge de 23 ans, il commença à travailler sur les trains miniatures. Pendant plusieurs années, il délaissa son passe-temps pour se concentrer sur sa famille et son travail. Il y a neuf ans, un ami lui parla du Club de Train Miniature de Shawinigan. Il alla voir, se renseigna, y adhéra et la passion reprit de plus belle! Le tracé portatif qu’il a dans son sous-sol est construit à l’échelle N, soit 1/160.

Tout est à l’échelle: les rails, les clôtures, le personnel de la gare, les maisons, tout! Son tracé portatif rassemble plus de huit ans de travail et quelques centaines d’heures de peinture, de collage, de démontage et de réassemblage. « Ce ne sera jamais complètement terminé. Je vais toujours pouvoir changer des choses, enlever une montagne ou faire un lac! », mentionne-t-il.

Le tracé de Jacques Allard ne consiste pas seulement en un trajet où le train tourne en rond. Il s’agit d’un véritable village. Station service, casse-croûte, maisons en construction, boîte aux lettres, cabine téléphonique, ferme, camion transportant du bois à un chalet situé un peu plus en retrait et j’en passe! Il construit lui-même les arbres à l’aide de fils de fer, de colle et de peinture. Il doit peindre les personnages d’un centimètre de hauteur et les coller quelque part dans la ville.

Les voitures et certaines machineries d’à peine quelques centimètres arrivent en pièces détachées. Elles doivent aussi avoir quelques coups de pinceaux, être assembler, puis poster quelque part dans le trajet. Jacques explique qu’un personnage d’une hauteur d’un centimètre peut prendre jusqu’à trois heures à peindre. Patience et minutie sont au rendez-vous! Le clou du spectacle est bien entendu quand Jacques active le contrôle des trains et que ceux-ci se mettent en marche. En se déplaçant dans le village, les trains miniatures au diesel et à la vapeur peuvent même représenter un son similaire aux trains grandeur nature.

L’exposition annuelle du Club de Train Miniature de Shawinigan a lieu aujourd’hui et demain au centre communautaire de Shawinigan (253 3e rue Shawinigan). Le tracé portatif de Jacques Allard y sera ainsi que plusieurs autres membres du Club. Des vendeurs de trains miniatures seront aussi sur place pour ceux à qui l’exposition leur aurait donné le goût de monter à bord!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires