Profession: «marieuse» bénévole

Par Joanie Mailhot

MARIAGE. Le mariage western est une tradition implantée à Saint-Tite depuis plus de 40 ans, où chaque année, pendant le Festival Western, un couple unit sa destinée en plein cœur des festivités, en grandes pompes à l’église de Saint-Tite.

Mais avant d’en arriver au jour J, il y a bien des étapes à franchir pour les mariés…et pour la personne qui les accompagne. Cette année, c’est Julie Gentes, membre du comité organisateur, qui est en charge du dossier «Mariage» du Festival.

«Le/la responsable de ce dossier change chaque année, en fonction des bénévoles qui s’impliquent dans le comité. Ça fait longtemps que je m’implique dans l’organisation du Festival, mais c’est la première fois que je chapeaute le dossier Mariage Western; c’est très excitant!» lance la principale intéressée.

C’est donc depuis le mois de novembre que Mme Gentes planche sur son mandat. Première étape à franchir: qui seront les heureux élus? Pour ce faire, une règle interne veut que la priorité soit donnée aux membres de l’organisation du Festival western de Saint-Tite.

«On vérifie d’abord si des bénévoles ou des employés de l’organisation veulent se marier, ou des gens de leur famille. Si oui, on leur donne priorité; un peu comme une récompense pour tout le travail accompli dans le cadre de l’événement», explique Mme Gentes.

Pour cette édition, comme aucun membre du comité ne s’est manifesté, la responsable s’est donc tournée du côté des réseaux sociaux. Un appel à tous a alors été publié sur la page Facebook du Festival, indiquant que l’événement était à la recherche de ses mariés Western 2014.

C’est ainsi qu’une quinzaine de couples se sont montrés intéressés par l’aventure, envoyant tous une demande et une courte description par courriel, à l’organisation du Festival.

Étonnamment, il n’y a pas de critères à respecter pour déposer sa candidature en vue du mariage Western. Le lieu de résidence des couples n’a pas d’importance non plus. «Une fois les demandes reçues, je les ai toutes lues et bien analysées. Par la suite, nous faisons le choix en comité, soutient Julie Gentes. Selon ce que j’en sais, personne ne s’est jamais plaint de notre système; je crois que les gens font confiance à l’organisation.»

Toutefois, elle explique qu’advenant un trop grand nombre de demandes ou un choix difficile à faire, il est possible qu’une rencontre «en personne» soit exigée par l’organisation, ce qui permettrait aussi de voir la dynamique des couples.

Motivation

Il y a autant de raisons de vouloir célébrer son mariage lors du Festival qu’il y a de mariés. «Pour certains, c’est l’idée de faire quelque chose d’inusité, alors que d’autres se disent «tant qu’à le faire, on va faire ça gros!» Il arrive aussi que les mariés soient vraiment des passionnés du Festival, du western, du country, des chevaux, etc.» explique l’organisatrice.

Pour elle, ce n’est pas la motivation qui manque. Au contraire, elle a tellement aimé son expérience qu’elle envisage la répéter l’an prochain. «Ça se passe dans le bonheur et c’est une expérience enrichissante!»

Un parterre impressionnant

Un même commentaire revient chaque année de la part des mariés: «La foule rassemblée sur le parterre, c’est vraiment impressionnant!» En effet, un grand rassemblement a lieu pour voir les futurs mariés se rendre à l’église en calèche…et pour voir les mariés en ressortir.

D’ailleurs, l’arrivée et le départ en calèche est la seule obligation imposée par le Festival Western aux mariés, question d’assurer un côté western à la célébration.

Budget

Dans le cadre du mariage western, l’organisation dispose d’un certain budget pour défrayer quelques coûts:

Calèches Église (coûts de la cérémonie)

Chanteurs lors de la cérémonie

Autobus (transport en navette pour les invités)

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires