Saint-Tite s’adonne au tai-chi

Photo de Sandra Lacroix
Par Sandra Lacroix

Pratique d’origine chinoise, le Taiji (tai-chi) connaît un intérêt particulier à Saint-Tite. En deux ou trois ans, cette activité a grandi en popularité d’une façon impressionnante.

Originaire de Shanghai, en Chine, Haizhen Zhou vit au Québec depuis 1990. Elle tient un centre de santé à Trois-Rivières, où elle combine la philosophie et les soins de santé orientale et occidentale pour aider ses patients et ses élèves. À ce jour, plus de 5000 personnes bénéficient de ses services à travers la Mauricie.

Attirée par le village de Saint-Tite, Mme Zhou a accepté l’invitation d’un groupe manifestant un intérêt à la pratique des mouvements de Taiji Quan et les conférences sur le Qigong. Aujourd’hui, c’est plus d’une quarantaine de personnes qui s’adonnent à cette activité le mercredi soir et le vendredi matin.

Au total, six cours sont offerts : Taiji, Qigong de l’érable, Qigong plus, Qigong de l’alimentation, Qigong du son et Qigong tuina. Pour bien comprendre, le Taiji est une sorte de Qigong debout et mobile. Cette technique apporte beaucoup de vitalité au corps et harmonise tous les systèmes.

Une pratique bénéfique pour la santé

Le Qigong se veut très bénéfique aux personnes souffrant d’un cancer, de la maladie de Parkinson, d’Alzheimer, de sclérose en plaques, de fibromyalgie, d’arthrite, etc. En fait, cette technique particulière agit sur l’équilibre des différents systèmes du corps: immunitaire, nerveux, endocrinien, circulatoire, digestif, respiratoire, osseux et musculaire.

Il y a plusieurs éléments pouvant causer le cancer, comme le tabac, le mode de vie, l’hérédité, les virus, certains additifs alimentaires, etc. C’est là que le Gigong entre en jeu. «C’est de transformer l’état physique et mental, pour changer notre système immunitaire et effacer ces nombreuses causes», explique Mme Zhou.

Philosophie orientale, le Qigong permet de découvrir, en peu de temps, les bienfaits physiques et spirituels des pratiques et coutumes traditionnelles chinoises. En fait, cette technique est considérée comme l’art de renforcer la fusion entre l’homme et l’univers. «C’est indescriptible ce que ça apporte. Le changement se fait sans qu’on s’en rende compte. On devient beaucoup plus calme. Beaucoup plus à l’affût de la nature, etc.», raconte Martine Douville, du comité de Taiji à Saint-Tite.

La municipalité de Saint-Tite participe aussi à cette activité, en mettant à la disponibilité du groupe la salle Armand Marchand plusieurs heures par semaine. Il est possible de s’inscrire au prochain cours débutant le 13 mai, en contactant Martine au 418 365-4274 ou Liane au 418-365-5338.

Mme Zhou offre aussi des cours au Centre Adrienne-Roy de Shawinigan. Et à Trois-Rivières, tous les lundis en soirée, un groupe se rassemble pour pratiquer le tai-chi.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires