Saison de chasse en Mauricie: belle récolte pour les agents de la faune

Par superadmin

Le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) informe la population qu’au cours de la saison de chasse de l’automne 2009 113 individus ont été interceptés pour avoir commis des actes de braconnage.

Au total, ces personnes feront face à 162 chefs d’accusation pour lesquels elles sont passibles d’amendes totalisant près de 160 000$. À l’automne 2009, pour la région de la Mauricie, les agents de protection de la faune des bureaux de La Tuque, de Shawinigan et de Saint-Alexis-des-Monts ont déposé 76 chefs d’accusation impliquant 64 individus.

 

Ces accusations font état d’actes de braconnage à l’endroit du gros gibier, tels que la possession de plus de gros gibier que la limite permise, la possession illégale de chair d’orignal, la chasse au gros gibier en temps prohibé et la possession d’armes à feu chargées à bord d’un véhicule. Au cours de cette saison de chasse, les agents de protection de la faune de la Mauricie ont également saisi deux armes à feu et six orignaux. Plus de 700 kg de viande ont été remis à des organismes qui oeuvrent auprès des personnes défavorisées.

 

La somme des amendes potentielles pour l’ensemble des infractions constatées dans la région de la Mauricie pour la saison de chasse 2009 s’élève à 57 100$ auxquels s’ajoutent les frais judiciaires. Dans certains cas, l’annulation du permis et du certificat de chasseur pour une période de 24 mois pourrait être imposée.

 

Pour le Centre-du-Québec, dans les secteurs couverts par les bureaux de Victoriaville et de Drummondville, les agents de protection de la faune ont intercepté 49 individus qui feront face à 86 chefs d’accusation et à des amendes potentielles totalisant plus de 100 000$.

 

Les principales accusations portées concernent notamment la chasse au gros gibier la nuit, la possession de plus de gros gibier que la limite permise, la possession illégale de gros gibier, la vente et l’achat de gros gibier, l’utilisation d’un projecteur pour déceler la présence de gros gibier la nuit et la possession d’armes à feu chargées à bord d’un véhicule.

 

Soulignons aussi qu’une trentaine d’enquêtes sont en cours et pourraient éventuellement conduire à d’autres accusations.

 

Le MRNF remercie la population pour les renseignements fournis lors de la période automnale. Les citoyens sont d’ailleurs invités à poursuivre leur collaboration en signalant tout acte de braconnage ou geste qui va à l’encontre de la protection de la faune, de ses habitats ou du milieu naturel à S.O.S. Braconnage au 1 800 463-2191 ou au bureau de la protection de la faune le plus près (www.mrnf.gouv.qc.ca/nousjoindre/nousjoindre-faune.jsp). Ce service est gratuit et confidentiel.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires